Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 avril 2015 7 26 /04 /avril /2015 13:16
THÉÂTRE : « LA DANSE DU NOMBRIL »,  OU LE DESTIN D’UN ENFANT DES SAVANES

Par Pauline Banzouzi

La représentation de « la danse du nombril » de Paterne BOGHASIN, donnée en solo par Fortuné BATEZA en 2013 à l’IFC, n’avait sans doute pas été à la hauteur des espérances du jeune écrivain congolais.

Deux ans après ce que l’on pourrait appeler une forfaiture artistique, le jeune écrivain congolais revient à la charge avec le même projet en présentant sur le plateau de la salle Savorgnan de Brazza (IFC), la version rénovée de « la danse du nombril » les 24 et 25 avril 2015.

Il y a des épreuves qui vous exigent deux essais avant de réaliser un coup de maître. C’est ce qui semble avoir scellé le destin de cette création théâtrale qui a véritablement fait mouche cette fois ci, donnant ainsi au public, la possibilité d’apprécier à sa juste valeur l’incontestable talent du romancier, dramaturge et metteur en scène Paterne BOGHASIN.

La pièce est un drame romantique. Elle relate en filigrane les affres de la guerre civile qui a ravagé le pays au cours de son court processus de démocratisation de la vie politique. Fuyant la guerre, le héros regagne MALOLO, un village situé aux confins du Mayombe. Revenu au milieu des siens, il écoute la voix des mânes et surtout celle de son père qui lui révèle son passé et le supplie de partir : « les hommes de bien ne durent pas… je suis venu vers toi pour te dire des choses que nous ne nous sommes pas dites. Ta mère est morte quand tu venais de baver ton premier cri à la face du monde… ».

Dans les forêts autour de MALOLO, les rebelles font entendre leur loi ; tandis que le ciel continue de vibrer au rythme du ballet des avions de guerres aux bruits assourdissants et terrifiants, qui crachent aveuglement le feu dévastateur. Mais MALOLO reste aussi le lieu du rendez-vous avec l’amour. Le héros rencontre la jeune fille LENGUE. Une beauté grâce à laquelle il découvre le corps avec lequel on goutte les mondes et l’on se délecte de la danse du nombril ; la danse qui vous réconcilie avec l’univers tout entier, comme dit l’auteur, « la danse qui relie la terre et le ciel ».

La guerre, non seulement détruit des vies, mais aussi sème le désordre, la haine, l’injustice, l’amertume, accordant à la logique du mal seule, le droit de cité ; mettant ainsi en péril les identités profondes. Subjugués comme un paria, notre héros arrive en France où, trahi par sa mémoire, oublie tout de son passé. Il ne se souvient plus de son village de MALOLO. Il ne se rappelle plus de la belle LENGUE ; ni des moments de bonheur vécus avec elle dans un tourbillon d’amour fou. Que s’est-il passé pour qu’il abandonne si inopinément sa bienaimée ? Fils des savanes, le voilà qui ne jure plus que par sa nouvelle conquête, une fille à peau blanche et aux longs cheveux, avec qui il se frotte le ventre - la danse du nombril - et qui lui offre un grand amour dans cet autre univers non moins paradisiaque de Lyon. Tout se passe bien jusqu’au jour où grâce à la lecture d’un livre providentiel, il revisite l’histoire de son peuple et redécouvre sa propre identité ; sa vraie identité dont il a toutes les peines du monde à assumer ; tant sa responsabilité révélée tout au long de cette histoire bouleversante est énorme. LENGUE est morte de ses mains à lui.

Voilà autant de péripéties offertes par cette pièce qui vous emporte dans un suspens rude et lourd. Un spectacle dans lequel les atmosphères se succèdent dans une chaine de vives émotions comme on en voit souvent dans une corrida. La mise en scène a exploité au peigne fin, toute situation enveloppant la moindre couleur dramatique. D’un côté des scènes d’une puissance dramatique comme ce dialogue sublime entre le père et son fils ; de l’autre, des scènes de détente d’une drôlerie propre du grand guignol qui vous relaxent, vous massent les cotes et vous captivent, à l’image de ce personnage qui raconte l’histoire de tata Massamba qui bat sa femme pour une affaire de « cul de poulet » que cette dernière a servi à un tiers ; question de montrer que la bêtise nait de cette logique du ventre à partir de laquelle le peuple raisonne.

La leçon à retenir de ce spectacle riche en enseignement, est donnée par le héros lui-même, lorsque, revenu en terre natale, il analyse l’histoire politique de son pays. Il conclut que, le sommeil de la raison ne produit que des monstres. Il y a un siècle, le peuple se battait becs et ongles pour l’indépendance, mais c’est la dépendance qui est arrivée en réalité. Selon son expression, le peuple pense trop souvent avec son ventre. Le cerveau du peuple est dans son ventre ; et la raison est considérée comme un sacrilège, un blasphème. Le choix de la démocratie est bon en soi, mais les difficultés surgissent des fondements du choix. Faire des origines des tribus un modèle de la démocratie, c’est là la plus grosse imbécilité du monde. Enfin, tout homme est tenté d’être porté au septième ciel. C’est à ce moment qu’il se met à danser « la danse du nombril ». La danse du nombril vous persuade que la vie est belle et qu’elle vaut la peine d’être vécue. Le peuple attendra jusqu’à la dernière énergie, les lendemains qui chantent.

Ce message tout à fait actuel a été servi sur le plateau de l’IFC par des comédiens talentueux et très connus du public : Fortuné BATEZA, Sorel BOULINGUI, Guy Stan MATINGOU et bien entendu mademoiselle Rosa Taddea POATY Rosy. Cette dernière n’est apparue qu’en ombre chinoise. Pour des raisons de décence, elle n’a pas exécuté la traditionnelle révérence au public à la fin du spectacle. Il faut aussi noter la bonne décision de l’auteur, qui a voulu prendre toutes ses responsabilités dans ce projet, en interprétant lui-même et magistralement du reste, le rôle du vieux.

Somme toute « la danse du nombril » est un spectacle qui aura tenu toutes ses promesses. Sa scénographie très enrichie par des vidéos, ombres chinoises et effets spéciaux tant sonores que visuels a permis de relever le niveau très enlevé du théâtre congolais. Après « le sexe de Matonge » de Sony Labou Tansi par le théâtre Négropolicongo des 3 Francs ; et maintenant, « la danse du nombril » de paterne BOGHASIN, l’Institut Français du Congo continue de tirer son public vers le haut, en lui offre des spectacles de bonne facture.

THÉÂTRE : « LA DANSE DU NOMBRIL »,  OU LE DESTIN D’UN ENFANT DES SAVANES

MURMURES

« La marmite de Koka Mbala » de Guy Menga, bientôt à Strasbourg en France.

En soutien à sa conférence sur les 50 ans de « la marmite de Koka Mbala », Guy MENGA, l’auteur de la célèbre « marmite de Koka Mbala » a projeté de d’offrir à ses étudiants et au public français, une prestation typiquement congolaise de sa mythique pièce théâtrale. Sous la direction de Charles Baloukou, du théâtre d’art Africain, une dizaine de comédiens congolais se préparent pour le voyage en France. Ils occupent chaque soir le plateau du CFRAD où ils répètent durement, pour dépoussiérer la mise en scène de feu Pascal MAYENGA que le public a toujours reclamée.

Parmi les heureux élus du voyage, on compte : Fortuné Bateza pour le rôle de Bobolo, Jacques MOUSSAYANDI pour le rôle du roi Bintsamou et Marcelle Péléka pour le rôle de la reine Lemba.

Le voyage est prévu pour le 10 mai 2015. L’occasion se présente bien à propos, pour relancer Guy Menga dans l’arène culturel mondiale après un profond silence. Bon voyage !

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Eric Mampouya
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf