Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 février 2009 2 17 /02 /février /2009 19:59

COORDINATION CONGOLAISE DE LA SOCIETE CIVILE

(CCSC)

 

Groupe de Réflexion de Paris

(GRP)

 

________o0o________

 

COMMUNIQUE FINAL

 

Portant Compte rendu de la Journée d’Appel

 

Le Groupe de Réflexion de Paris (GRP) de la Coordination Congolaise de la Société Civile (CCSC) a organisé une Journée d’Appel au Palais Bourbon de l’Assemblée nationale en France le 5 juillet 2008, avec le parrainage de M. Bruno LE ROUX, député français. Journée d’appel accompagnée par la publication d’un Mémorandum intitulé : « Plaidoyer pour la République : la démocratie ou le chaos » appelant à une « Concertation Nationale Inclusive ».
Le choix hautement symbolique du Palais Bourbon, le thème de la rencontre et le parrainage du Parti Socialiste ont suscité un grand intérêt et une forte mobilisation auprès des « Amis du Congo » et de la presse.

Raphaël GOMA, en sa qualité de Modérateur a souhaité la bienvenue aux participants et invités avant de préciser le programme de la journée.

Dans son mot d’ouverture, Jean Pierre MOULANGOU au nom de la Coordination a fixé le cadre de la manifestation en puisant dans notre patrimoine culturel et en l’assimilant au "mbongui", lieu par excellence des palabres qui souscrit aux exigences du troisième millénaire relatives au respect de la liberté, du développement durable et des droit humains. Face à un processus de banalisation de la violence et de l’arbitraire qui a entraîné une inversion des valeurs, le Congo-B est au bord de l’implosion a-t-il ajouté. Aussi, face à l’échec des précédentes concertations qui n’ont pas pu aplanir les divergences, ni cicatriser les plaies, ni réconcilier les Congolais ; seule une « Concertation nationale inclusive » autour des propositions définies dans le Mémorandum peut répondre aux attentes des forces vives de la nation.

Avant de terminer son allocution, il a rappelé à l’assistance que ce "Mémorandum est un bébé qui aura besoin de l’attention de tous pour sa croissance".

M. Lancine CAMARA, Journaliste panafricaniste, a exposé sur le thème "les processus électoraux en Afrique". Il a édifié l’assistance sur les responsabilités des dirigeants africains dans les « violences » électorales et postélectorales en Afrique. Le cas du Congo-B illustre à ses yeux de grand observateur averti, le refus d’une alternance politique démocratique et pacifique. Les autorités françaises sont à ce titre interpellées au vu de leurs responsabilités historiques dans le drame que vit le peuple congolais. Il a formulé le vœu de voir les Congolais se réunir autour d’un "pacte républicain" pour relever ce défi et a appelé les intellectuels Africains en général et Congolais en particulier à donner un sens significatif au pacte républicain et à signer le Mémorandum.

M. Lucien PAMBOU, Politologue, conseiller municipal UMP et proche de M. Nicolas SARKOZY a insisté dans un brillant exposé sur la question de "l’homme politique Congolais et des droits humains au Congo". Il a inscrit cette problématique dans la rationalité. En effet, il a rappelé à l’assistance que l’Homme Africain en général et Congolais en particulier est passé de "l’Homme animal" pendant la traite négrière au "semi-citoyen" à la colonisation. Depuis les indépendances, l’Homme Congolais est l’objet "d’instrumentalisation" perpétuelle des politiques. Cette "instrumentalisation" a pris une tournure dramatique depuis les années 1990 par "l’ethnisation des rapports entre les Congolais". Ce qui a entraîné la destruction du tissu social à travers la faillite de la pensée, des idées, des comportements et des valeurs. La réconciliation devrait passer par la reconstruction du système politique du pays, à savoir : reformater les partis politiques et remettre les "droits humains" au centre des préoccupations. Pour terminer, il a soumis à notre sagacité cette réflexion  "les choses sont certes difficiles, elles sont difficiles parce que nous n’osons pas".

M. Bruno LE ROUX, parrain de la Journée a clos les interventions par un exposé pédagogique et plein d’espoir au regard du thème de la rencontre, la tenue d’une "Concertation Nationale Inclusive". Le choix de cette salle de l’Assemblée Nationale Française où se déroule la manifestation, sous le regard de personnages illustres figurant sur les photos exposées aux murs, tels que Jean JAURES, Léon BLUM et François MITTERAND, n’est pas à ses yeux anodins. Ce cadre historique certes prestigieux « représente le lieu où la parole est libre et qui permet d’exprimer des idées différentes permettant de retrouver le chemin de la Démocratie et du Développement ». Tout en formulant le vœu que nos idées triomphent le plus vite possible afin qu’on n’y revienne pas souvent, il a déclaré que les Congolais étaient les bienvenus dans cette salle et pouvaient revenir autant de fois qu’ils le souhaitaient. Il transmet le salut amical, les encouragements et le soutien de MM. François HOLLANDE et Jean-Marc AYRAULT respectivement premier secrétaire du Parti Socialiste et président du Groupe Socialiste au Parlement. Soutien qu’il pense plus large, allant au-delà des Socialistes, en raison de l’organisation de cette journée dans l’enceinte de l’Assemblée Nationale. Ayant porté un regard sur les indicateurs du développement du Congo Brazzaville, qu’il qualifie de désastreux, il fait le constat de la responsabilité du pouvoir en place dans la mauvaise gestion du pays. Ceci justifie, la quête légitime des Congolais en faveur de la démocratie et ses valeurs, parce qu’elles représentent le seul modèle de développement pour la mise en mouvement d’un peuple. Dans cette quête, les Congolais ont le soutien des Socialistes. Il a fini son propos en rappelant que le « combat pour la démocratie n’attend pas ».

A la suite de ces interventions, l’assistance a fait des contributions : suggestions et objections. Certains ont stigmatisé la responsabilité singulière du président de la République Dénis SASSOU NGUESSO dans la tragédie Congolaise et réaffirmé leur attachement  à la tenue d’une "Concertation Nationale Inclusive". D’autres, par une vision maximaliste, ont prôné une approche radicale. Entre ces deux approches, il y a la démarche prônée dans le Mémorandum c’est-à-dire le dialogue, le consensus et la réconciliation pour une reconstruction d’une République démocratique.

Prince KITEMO, porte-parole de la Coordination a présenté le Mémorandum, dans ses grandes orientations. Il a d’abord rappelé aux participants et invités les raisons et les enjeux de cette initiative. Faisant un bref rappel de l’histoire récente, il a montré que les blessures et les rancœurs engendrées par la guerre du 5 juin 1997 ne se sont jamais refermées faute d’une solution consensuelle post-conflit. Il a expliqué que la dégradation sans précédent des conditions de vie des populations et la mauvaise gouvernance exigent, au regard des ressources du Congo Brazzaville, l’organisation d’une "Concertation Nationale Inclusive". Puisant lui aussi dans notre patrimoine culturel, il a comparé l’implication salutaire des partenaires religieux dans la mise en œuvre de ce projet, comme étant la contribution d’un "zonzi". Il s’agit de la Conférence des Eglises Européennes (CEE) et la Fédération Protestante de France (FPF) dont la présence de l’un des responsables a été saluée : le Pasteur Jean Arnold de CLERMONT, venu discrètement écouter et observé. A la Communauté Internationale, la France en l’occurrence, il a rappelé que le Mémorandum sollicite une implication active de tous les partenaires et a posé la question suivante : "considérant la mise en place d’une commission électorale indépendante comme une revendication universelle, la France ne peut-elle pas soutenir le peuple Congolais dans cette quête ?"  A l’adresse de nos compatriotes, il a reformulé le vœu que le projet citoyen qui accompagne ce Mémorandum, soit porté à bout de bras par chacun d’entre nous, dans la tolérance, l’écoute et la patience. Il a terminé en disant : "Que Dieu bénisse le Congo Brazzaville".

Pour sortir de cette équation funeste : « la démocratie ou le chaos », notre responsabilité en tant que filles et fils de ce pays est engagée. Une invitation à la signature du Mémorandum a été lancée par le Modérateur qui a ensuite remercié les intervenants, les participants et invités pour leurs contributions.

C’est au son de "la Congolaise", l’hymne national Congolais, suivi d’un pot de l’amitié, qu’a pris fin la Journée d’Appel.

 

Fait à Paris, le 20 juillet 2008

 

   Le Rapporteur           Le Responsable de la Communication          Le Porte Parole

 

Léonidas MOTTOM                     Paul BISSILA              Prince KITEMO

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick Eric Mampouya - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Caroline.K 13/07/2010 02:18



Bonjour Eric,

Merci de votre demande et navrée pour cette petite attente. Ce petit message pour vous souhaiter la bienvenue dans la communauté Made in Africa. Je viens de rédiger un article annonçant
votre entrée. Je reviendrais sur ces pages mieux découvrir votre univers.


Au plaisir de vous lire.


Caroline



  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf