Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 19:12
 LUTTES FRATRICIDES DANS LA COMMUNAUTE TEKES
TROIS PRETENDANTS POUR UN FAUTEUIL

Dans la course confuse pour le pouvoir qui a lieu en ce moment au Congo Brazzaville, une lutte s’est déchaînée sur le terrain communautaire entre la bande des trois : Emmanuel NGOUELONDELE-MONGO, Mathias DZON et Joseph MIOKONO HONDJUILA. En effet, toutes les plaies de la guerre fratricide à la succession de Charles David GANAO comme leader dans la communauté Tékés ont du mal à cicatrisées. On ne se trompera donc guère si l’on affirmait que cette lutte diffuse qui fragilise la cohésion de l’unité de la communauté Tékés a fait irruption aux travaux de la Concertation Citoyenne entre le pouvoir et l’opposition.
S’il est certain que le Général Emmanuel NGOUELONDELE-MONGO, qui a bâti sa stature de personnage clé et incontournable du paysage politique Congolais par une stratégie visant à rétablir la démocratie au Congo Brazzaville, souhaiterait assurer la transition après le départ de Denis SASSOU NGUESSO, il est aussi certain que Mathias DZON et Joseph MIOKONO HONDJUILA forts de leurs positions stratégiques dans les milieux politico-financiers de la communauté Tékés de l’Afrique Centrale mais surtout avec la bénédiction et le soutien du Grand frère Omar BONGO ONDIMBA, souhaiteraient eux aussi succéder à Denis SASSOU NGUESSO.

Militaire à la retraite, le Général Emmanuel NGOUELONDELE-MONGO n’est ni conservateur ni régionaliste. Ce patriote Congolais se définit comme résistant, comme jadis Le Général DE GAULLE pour qui il a la plus vive admiration. Fin stratège, il n’a pas hésité de jouer la carte Samuel B. BADINGA pour d’une part, étoffer son carnet d’adresse dans les mieux de la Franc-maçonnerie et d’autre part gagner l’estime d’une frange des militants du MCDDI mécontent du positionnement actuel de leur leader Bernard KOLELAS.
Malheureusement, la dynamique politique amorcée par le général à la retraite depuis les travaux du Conclave de Versailles éprouve de sérieuses difficultés sur la scène politique Congolaise. Ne bénéficiant plus d’appuis extérieures solides parce que désavoué par la Diaspora de France qui lui avait fait confiance lors de son appel du 18 juin 2006 à Versailles, il s’est tourné vers Madame Aimé MAMBOU NGALI pour consolider ses bases à l’intérieur du pays avec l’appui des populations du Kouilou qui ont récemment bravé le pouvoir de Denis SASSOU NGUESSO.

Quant à Mathias DZON, par son rayonnement financier et son influence réelle sur les jeunes cadres en particuliers dans la communauté Tékés, il constitue un atout politique et un rempart pour certaines composantes de l’opposition, en raison de l’importance du sentiment d’alternance qui les anime car elles en ont assez des querelles qui minent les différents partis de l’opposition. Pragmatique, et clairvoyant il a réévalué ses ambitions en s’associant à Guy Romain KINFOUSSIA pour organiser les états généraux de l’opposition. Cette stratégie payante lui a permis de prendre l’ascendance sur la bande des trois de la communauté Tékés, avec l’arbitrage de leur influent frère Lambert GALIBALI.

En effet, au seuil d’une élection majeur, l’homme qui est en train de prendre le contrôle d’un nombre croissant des partis politiques de l’opposition par le biais de son allié stratégique Guy Romain KINFOUSSIA cherche à dissiper toute velléité de division communautaire qui ruinerait ses intérêts et son plan de la conquête du pouvoir. Cette donnée permet de comprendre les efforts déployés par le tandem DZON-KINFOUSSIA pour contrecarrer certaines actions "musclées" de contestation envisagées par des éléments extrémistes du Général à la retraite qui veulent en découdre avec les éléments de Denis SASSOU NGUESSO.

Signalons toutefois que le succès des états généraux de l’opposition est aussi l’œuvre de médiateurs influents au sein de la communauté Tékés. Sur ce sujet il convient de souligner le rôle déterminant joué par Clément MIARASSA dit le "statisticien" et Charles NGOUOTO MOUKOLO le sage conseiller au sein de la communauté. La seule tâche indélébile qui est collée à Mathias DZON est sa présence dans le gouvernant de Denis SASSOU NGUESSO au moment où l’argent était transporté dans des sacs de farine pour payer la solde des milices dont la mission était de massacrer les Congolais dans certaines régions du pays notamment dans le pool.
En ce qui concerne Joseph MIOKONO HONDJUILA, il a été exclu des états généraux de l’opposition par les manœuvres de son Grand frère le général Emmanuel NGOUELONDELE-MONGO avec la complicité de son autre frère Mathias DZON, qui ne lui ont jamais pardonné d’avoir crée le RFD pour leur faire de l’ombre. Dans les états major des deux premiers, Joseph MIOKONO HONDJUILA est l’outsider de la bande des trois. L’homme n’a jamais caché ses ambitions.

Humain, intègre, chrétien pratiquant, il n’accepte pas de jouer les seconds rôles. Celui qui a toujours dit que : "L’homme a le devoir, face à ses compatriotes, de représenter la vérité sous sa forme la plus vraie" s’est entouré d’une jeune garde d’hommes politiques pour la plupart à peine sortis des universités Françaises. Personne ne l’attendait à la Concertation Citoyenne. Pendant, que son grand frère le Général Emmanuel NGOUELONDELE-MONGO négociait dans l’ombre (comme au vieux temps où il était patron des renseignements) la présence de sa carte "Dame de Cœur" à la Vice Présidence de la Concertation Citoyenne, Joseph MIOKONO HONDJUILA était désigné par une frange de l’opposition, sous la lumière des projecteurs Vice-président du présidium de la concertation citoyenne. Cela a suscité une effervescence au quartier général de Mathias DZON et dans l’entourage du Général Emmanuel NGOUELONDELE-MONGO, bref, un séisme en milieu Tékés.

Joseph MIOKONO HONDJUILA est bouleversé par la fausseté de la propagande qui a entouré sa présence au présidium de la Concertation Citoyenne. Il souhaite une information plus juste, remarquant au passage que la plupart des militants authentiques et des Congolais sont moins critiques que les lecteurs des quotidiens et messages sur internet, parce qu’ils connaissent la réalité. Un discours vrai dit-il, rendrait service à l’opposition, comme à l’ensemble des Congolais d’ailleurs, en mettant chacun devant ses responsabilités. A la question: Qui se cache derrière la candidature de Joseph MIOKONO HONDJUILA ? Il répond "le défi à relever est d’accepter que l’unité naisse de la diversité et le rassemblement soit une dimension du singulier" car il n’y a pas trente six mille manières d’arriver à la prise de la forteresse de MPILA et d’apporter le changement au Congo-Brazzaville.

Clothilde VOUANZOU-MISSAMU

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf