Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2009 3 29 /04 /avril /2009 01:36
Par Léopold CONGO-MBEMBA

"Les Congolais n’ont pas peur de SASSOU, Ils sont plutôt traumatisés par SASSOU. Et c’est ce qui me révolte." YOUSS BANDA
De rencontres avec des conseillers de diverses sphères du pouvoir Français en petits-déjeuners offerts ici et là, le pouvoir du Congo Brazzaville a mené ces jours derniers une intense et coûteuse activité dans la capitale Française.
Jamais on n’avait vu autant de personnalités Congolaises y séjourner simultanément. Ministres, Députés émargeant sur les registres du pouvoir, responsables de partis du sillage gouvernemental, dignitaires d’Ordres divers œuvrant pour le pouvoir, ils ont mené auprès de toutes les sphères d’influence des actions concertées pour la réélection du candidat Denis SASSOU NGUESSO.
Evidemment, le Trésor public Congolais est mis abusivement à contribution pour supporter les dispendieuses charges induites par cette activité, qui n’a pourtant rien à avoir avec l’intérêt bien compris de la nation. Mais qu’à cela ne tienne, sans disposer de moyens financiers de l’Etat, en ne puisant que dans les forces de l’esprit, la résistance démocratique, coordonnée par sa seule foi dans les valeurs de l’intérêt général, a fait entendre sa voix et apporté des lumières pour éclairer les cibles de cette offensive sur la vraie situation de notre pays.
Il y a eu la grande kermesse pour la paix au Palais des Congrès. La conscience nationale y aura été représentée par l’artiste YOUSS BANDA qui, en n’obéissant qu’à la pureté de son inspiration, a pris place dans le cœur des Congolais aux côtés d’illustres prédécesseurs, comme Franklin BOUKAKA.
Il a mis son chant au service de la démocratie.
YOUSS BANDA aura en quelques vers prouvé la puissance de l’art quand celui-ci se consacre à servir la beauté et la justesse.

Il aura en même temps ruiné les attentes que fondait le pouvoir en cette manifestation. Il n’a usé que de mots. Mais quels mots ?
"Des mots qui sont des raz de marrée."  Chacun sait qui parla ainsi... Oui, YOUSS BANDA a chanté. "Le Congo n’est pas à vendre. / Mon pays n’est pas à vendre. / Mon Afrique n’est pas à vendre". Le malaise décomposait les mines de l’aréopage présidant la kermesse, la salle exultait. "A la Conférence Nationale vous vous étiez lavées les mains. / Maintenant vous devez prendre un bain !" 
Par ces deux vers, le poète YOUSS BANDA a tenu le bilan criminel de notre nation, bilan ante et post Conférence Nationale. Il a dit en un souffle ce qu’un roman, ce qu’un rapport d’expert auraient requis des pages et des pages pour le dire, à savoir, qu’en ces quelques années après la Conférence nationale le pouvoir aura tué bien plus de Congolais qu’il ne fut fait dans tous les temps avant ! Oui, en effet, avant on avait du sang sur les mains, mais c’est à présent c’est tout le corps que l’on a ensanglanté !
C’est dire qu’en matière de meurtres il n’y a plus de décompte mathématique à faire. La criminalité aura dépassé le quantifiable, elle a pris des dimensions métaphysiques. YOUSS BANDA n’accuse personne. Mais comme le dit la maxime populaire que celui qui se sent morveux se mouche. A un autre moment il lance cet oxymore : "La justice est injuste". Le public qui entend là des mots qui lui appartiennent mais qu’il n’a plu su jamais proférer, ressuscite et répond : "C’est cela qu’on appelle la dictature"
A un autre moment YOUSS BANDA dit : "Vingt ans de pouvoir moi je trouve que c’est trop !" La salle lui répond : "C’est cela qu’on appelle la dictature." Voilà ce que nous appelons "les armes de l’esprit", "les armes pures", "les armes miraculeuses". L’art lié uniment au sens.
Le pouvoir aura déboursé des milliards de francs CFA pour l’organisation de cette kermesse sur la pax mpilana. Pour lui, une bagatelle ! Des billets d’avions et de trains ont été payés et distribués pour convoyer les pèlerins venus de Brazzaville et des provinces de France. Des centaines de nuitées d’hôtel ont été acquittées, et des cachets distribués pour acheter la présence des uns et des autres. Hélas ! On ne retiendra pas cette journée pour les contributions des orateurs qui se sont succédés sur le plateau pour louer la paix de Mpila, ni pour le bénéfice que le pouvoir en aurait tiré. On l’évoquera comme le jour où YOUSS BANDA tira le cheminement de sa vie d’artiste vers l’asymptote de l’exception.
Le jour où il prit place dans l’histoire du combat pour la démocratie dans notre pays ! Bravo, l’artiste ! Tu as fait honneur à ton art !
A côté de cette déconvenue du pouvoir, payée très cher au vu du prix qu’a coûté cette kermesse pour la paix, les délégations successives qui se sont activées dans Paris ont travaillé sur d’autres chantiers.

En effet, pour les besoins de la campagne qui se mène déjà, le pouvoir a fait solliciter par ses émissaires différentes personnalités Françaises des sphères politique, économique, médiatique, tout comme des sphères se prévalant d’influence et de  "la sauvegarde des hautes valeurs morales", pour leur offrir des séjours dans notre pays juste à cette période.

Naturellement, outre que c’est tous frais payés, c’est également rémunéré ! Le but recherché par le pouvoir est de montrer ces éminences, les politiques et les morales surtout, lors de leurs séjours en terre Congolaise, en audience avec le candidat Denis SASSOU NGUESSO afin de produire des images qui vaudront onction aux yeux des populations Congolaises. Il faut noter que le pouvoir ne digère pas le fait que le président Nicolas SARKOZY ait témoigné de la considération à l’opposition Congolaise en en recevant une délégation en entretien et en ayant repris partie de ses analyses dans son adresse au pouvoir de Brazzaville.
L’argumentaire de ces émissaires pour vendre le pouvoir de Denis SASSOU NGUESSO ne repose naturellement pas sur les Dix commandements de Dieu, pas plus que sur la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Nous avons pris la parole quand cela nous a été possible, quand nous avons su qu’une réunion se tenait et à quel endroit. Et nous la prendrons encore. Pour contribuer à la vérité là où le mensonge s’est mis à l’œuvre. Par exemple, en rappelant que dans le texte que le pouvoir s’est donné comme "constitution", il n’y a point de place pour un premier ministre.
Or le gouvernement de Denis SASSOU NGUESSO en a un ! Conclusion : Le gouvernement du Congo est anticonstitutionnel ! Certains interlocuteurs peu informés sur le Congo en ont ri, croyant que nous faisons de l’humour.
Après explication ils en sont demeurés sans voix. Nous portons l’information là où la désinformation et la manipulation sont en acte. Par exemple, en rappelant que ni Guy KINFOUSSIA, ni Mathias DZON, ni le Général Emmanuel NGOUELONDELE, ni MAMBU Aimée GNALI, ni Ange POUNGUI, ni Clément MIERASSA, ni Rigobert NGOUOLALI ne menacent la paix.
Ils demandent une commission électorale indépendante pour assurer une consultation préservée d’irrégularités. Ils demandent l’équité de traitement notamment dans l’utilisation des médias d’Etat, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Prendre la parole pour expliquer que pour tous ceux qui défendent le pouvoir de Denis SASSOU NGUESSO, on devient un fauteur de guerre dès qu’on porte une manière différente de voir, soit-elle conforme à la réalité.
Par exemple, quand vous dites que c’est incompréhensible qu’il n’y ait pas d’eau courante dans notre pays, on vous taxe de quelqu’un qui cherche la guerre.
Prendre la parole pour expliquer que nous avons affaire à un pouvoir qui a une conception bien particulière de la paix. Que pour eux, la paix c’est quand SASSOU NGUESSO conserve le pouvoir, et la guerre, c’est tout ce qui porte le risque de le lui faire perdre.

Oui, nous avons pris la parole et nous la reprendrons pour montrer qu’en réalité ce pouvoir est inséparable de la guerre, et qu’il confond la paix avec ce qui n’est que règne de terreur, climat d’intimidation, où les gens se taisent apeurés et effrayés devant les pires injustices et dans les pires souffrances.
Ce temps est fini. Le Congo marche vers la paix, la vraie, celle que nourrit la joie dans les cœurs, dans le règne de la liberté.
Nous remplissons notre office. Maintenant si ces personnalités Françaises prêtent le flanc à l’instrumentalisation grossière de leurs personnes et de leurs positions, libre à eux. L’histoire s’écrira.
Nous leur aurons au moins dit la signification de leurs actes. Quand des hommes commis à la sauvegarde des hautes valeurs morales concourent au jeu d’une parodie de ces mêmes valeurs, qui s’écrit d’anti-constitutionnalité, de subversion du droit et de lois scélérates, de criminalité instituée en règle de gouvernement, et de prévarication ; bref, quand ils prêteraient leurs fonctions et leurs personnes pour orner une dictature qui se distingue par la laideur morale de son oeuvre et par sa médiocrité matérielle, c’est que la tentation des enveloppes de pétro-CFA aura vaincu la foi.
Elles confirmeront une fois de plus que la corruption est l’arme la plus efficace des tyrans. Mais nous, nous gardons l’assurance que l’histoire, elle, est incorruptible. Nous sommes à une période historique.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf