Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 14:20

Depuis si longtemps, la France est une puissance en perte de vitesse qui a toujours pratiqué jusque de nos jours sa politique esclavagiste et coloniale ainsi, elle a du mal à s’en défaire. Car elle est assise telle une pieuvre sur certains pays d’Afrique qui autrefois étaient considérés comme ses colonies.
D’où cette image de colon transporté par des braves Africains noirs qui n ‘arrive pas à quitter la politique Française à l’égard de l’Afrique.

La France demeure esclavagiste et coloniale jusqu’à lors, privant aux Africains leurs droits fondamentaux en leur imposant des dirigeants qu’eux-mêmes ont pas choisis.
Ainsi, dès l’an prochain, elle va se permettre de célébrer ou faire en sorte que ces pays d’Afrique fêtent les cinquante ans de leurs "indépendances" comme s’ils étaient réellement autonomes.

De qui se moque-t-elle ? De ces dictateurs qui sont ses esclaves ? Ou des peuples qui ont dit "NON" en toute liberté et fierté !

DICTATEURS
Soit disant que la France est un pays de liberté, pays de droit de l’homme mais cependant elle ne veut pas transmettre cette même liberté à d’autres peuples. C’est paradoxal !
Par le biais de ses esclaves-dictateurs, elle opprime des peuples épris de liberté, ces braves Africains, fils et petits-fils de ceux qui l’ont libérée du NAZISME.
Ces esclaves-dictateurs sont tenus en laisse par des bases militaires Françaises installées partout en Afrique sur quoi il est souvent dit qu’elles protègent les intérêts de la France.
Incapable de transmettre de la liberté aux autres peuples, la France elle-même n’est pas libre. C’est tout une chaîne ; elle-même n’est pas libre, privant de liberté à ses esclaves-dictateurs qui eux, par la suite veulent prendre en otage des peuples.
La France est une vieille dame qui assure son équilibre en s’appuyant sur ces esclaves-dictateurs.

INTERÊTS

La France n’a pas des intérêts en Afrique ! Elle va voler. Avec qui signe-t-elle ou a-t-elle signé des contrats ? Sinon qu’avec ses esclaves-dictateurs qu’elle tire en laisse. Ce n’est pas avec des représentants bien choisis par ces peuples Africains.
Partout où elle est passée, elle n’a su qu’opposer des peuples en "bipolarisant" des pays (en nord/sud...) et attribuant des armes aux minorités pour immobiliser ou affaiblir les majorités pour qu’elle se serve tranquillement des richesses de ces pays. C’est le cas du RWANDA, CENTRAFRIQUE, TCHAD, CONGO Brazzaville, Côte d’Ivoire, CAMEROUN, MADAGASCAR, GABON...

INQUIETER LA FRANCAFRIQUE
Pour mettre à mal la FrançAfrique et les bases militaires françaises en Afrique, il faudrait associer les Français eux-mêmes dans cette lutte en leur faisant comprendre que leurs malheurs viennent en premier lieu de la position de leur pays en Afrique (car quand TOTAL fait d’énorme bénéfices à l’étranger, il ne donne rien aux Français ordinaires ou aux Français de la basse classe qui subissent le chômage, la précarité, la perte de l’emploi...).

Il faut leur montrer par des tracts dans les boîtes aux lettres, conférences, marches-- l’exemple des pays scandinaves (NORVEGE, DANEMARK, SUEDE, FINLANDE...), qui sont meilleurs sur plusieurs plans même sur le plan militaire sans qu’ils ne s’installent en Afrique pour tuer les Africains et piller leurs richesses.

Dans ces pays, il y a moins de chômeurs et le système éducatif est le meilleur de l’Europe. La France est un pays qui n’est pas sûre d’elle ; jusqu’au 21e siècle, elle continue à agir toujours en barbare. Faisons comprendre aux Français (les Français de la rue, les Français qui perdent leurs emplois, les Français de basse classe, les Français qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts...) que leurs dirigeants, les multinationales associées aux dictateurs Africains nous transforment en victimes (Français et Africains) de ce système établi par Charles DE GAULLE, qui a du mal à tenir et à se cacher maintenant que l’Internet est arrivé.
Et associons à cette lutte, nos frères Africains qui en ont marre de ce système mais aussi associons les Français et d’autres personnes qui veulent du changement car ça fait longtemps qu’on les oppose aux peuples d’Afrique; et lorsque nous aurons réussi, ils (Français) verront que la France va vite se vider. A ce moment-là, il y aura du travail pour eux et les politiques vont maintenant faire attention à eux.

CONCLUSION
Le Portugal qui commença la pratique de l’esclavage n’en fait plus de nos jours ; les Anglais ont également abandonné leurs colonies mais la France jusqu’à lors demeure barbare, esclavagiste et coloniale.

C’est une énorme honte ! et encore une preuve de mauvaise foi, de l’ingratitude envers les fils et petits-fils des braves Africains qui l’ont libérée du NAZISME.

Et après, toujours sans vergogne, qu’on vienne nous faire la morale : "L’Afrique n’est pas encore assez entrée dans l’histoire..."

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Musengeshi Katata 08/10/2009 19:21


Enfin un article à mon goût. En fait, c´est depuis vingt ans que tout l´occident est en perte de vitesse et de crédibilité. La tendance va s´envenimer et s´accélérer dans les années qui viennent;
c´est toute l´explication de la crise économique actuelle: l´occident s´enferre elle-même dans une peau de chagrin économique parce qu´elle s´est refusée, lorsqu´il était encore temps, à
reconnaître les droits au développement aux africains. Aujourd´hui on ne sait plus arrêter une spirale de retranchement obligé qui repousse tout l´occident á l´étroit, au chômage ruineux et à des
croissances avoisinant zéro. Ceci est pour l´occident. Du côté de l´Afrique on doit bien faire des efforts pour se défaire de la francafrique et se doter d´un meilleur sens de l´histoire et de la
réalisation. Et ce n´est pas aussi facile qu´on le pense parce que pour la première fois depuis la fin de l´indépendance, l´Afrique et ses intellectuels doivent se critiquer positivement et aboutir
à mettre sur pied une stratégie de développement qui résolve leurs manquements et leurs erreurs autant qu´elle les défendrait contre l´incurable rapacité occidentale. C´est un long chemin qui peut
profiter autant aux africains qu´aux occidentaux à l´embarras. Mais ce chemin nécessite de vrais intellectuels courageux et avertis, pas les moutons et les ignorants tigres en papiers que la
francafrique nous avait imposé. Ces hommes, où sont-ils et sont-ils fiables, déterminés et intègres ? Ou allons-nous, comme hier après l´indépendance, de nouveau assister à une nouvelle
mystification au profit de la francafrique…et á un scandaleux appauvrissement de notre continent ? Musengeshi Katata "Muntu wa Bantu, Bantu wa Muntu" Forum Réalisance


  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf