Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 23:36

Les Combines de SASSOU NGUESSO pour Spolier le Congo Brazzaville à son profit

L’information est tombée brutalement sur tous les téléscripteurs du monde : la société Commisimpex de Mohsen HOJEIJ a engagé en avril dernier une procédure arbitrale devant la CCIP (Chambre de Commerce Internationale de Paris) pour une créance globale de 750 millions d’euros.

La très respectée Lettre du Continent s’en est fait l’écho dans son alerte aux abonnés du 19 novembre 2009.

A n’en point douter, si aucun congolais ne s’en mêle, le Congo Brazzaville sera condamné à payer la somme astronomique de 750 millions d’euros.

Des interrogations s’élèvent sur un pareil montant et sur l’origine de ce colossal contentieux, d’environ  500 MILLIARDS DE FCFA. 

Citoyen Libanais, monsieur Mohsen HOJEIJ est arrivé au Congo Brazzaville en 1974 ; sans argent et sans projet, il va être introduit dans les milieux des affairistes véreux et des politichiens congolais par ses pairs.

Très vite il se lance dans le commerce d’habillement comme grossiste et crée les établissements "HOJEIJ Romeo et Juliette" au quartier Ouenzé de Brazzaville au 202 de la rue Gamboma et au Centre-ville avenue William Guiné à l’emplacement des établissements Lada face trésor.

Ambitieux, notre homme d’affaire se lance aussi comme fournisseur des rations alimentaires des fac.

Au début du Plan Quinquennal en 1980, tout le monde remarqua sa grande proximité avec Justin LEKOUNDZOU, alors Ministre des Finances. Ce fut le début d’une ascension fulgurante, lui qui avait des boutiques où il vendait des chemises et du tissus.

 

En 1982, grâce au gâteau du plan quinquennal, il crée la société  commisimpex dont il installe le siège de la direction en face du CHU immeuble du défunt KOULOUNDA entre l’ambassade de Chine et le siège de l’hebdomadaire "la Semaine Africaine"

…, prolifération des marchés a Itoumbi dans la cuvette Ouest il gagne un marché pour la construction d’une usine d’huiles de palmes et la plantation des palmiers. Parti de zéro, voilà notre homme d’affaire parvenu au sommet du business congolais en moins de 10 ans. 

En 1987, Justin LECKOUNDZOU perdit son poste de Ministre des Finances parce qu’il avait consenti un premier prêt gagé sur le pétrole congolais pour un montant de 40 millions de dollars. Seule possibilité alors d’avoir un financement. La banque était Luxembourgeoise et l’intermédiaire était Mohsen HOJEIJ.

En 1992 juste après les élections présidentielles qu’il a perdu dans les conditions que tout le monde sait, c’est dans l’entourage immédiat et avec l’aval du Cobra Royal lui même que se serait fabriquée une fausse dette à partir des fausses pièces, des documents antidatés, et de fausses factures au bénéfice de monsieur Mohsen HOJEIJ.

Le but de cette dette était de gêner le gouvernement du président Pascal LISSOUBA qui n’avait pas honoré ses accords de partage du pouvoir conclus avec SASSOU NGUESSO pour la présidentielle de 1992.

Quand muni de cette "fausse dette fabriquée de toute pièce",  Monsieur Mohsen HOJEIJ demande à se faire payer par le  ministre des finances de l’époque monsieur MOUNGOUNGA NGUILA KOMBO, il se fait tout simplement renvoyer parce que celui-ci flaire l’arnaque grossière. Quelques bouts de papier sans aucune attestation de transfert ou de syndication pour un montant faramineux, 292 millions de dollars, qui correspondait presque au budget de l’Etat.

Il faut se rappeler le bruit que les 150 millions de dollars du prêt OXY avait fait en 1992 ! Un prêt d’un montant deux fois plus élevé serait passé complètement inaperçu 4 ou 5 ans plus tôt ???

Ce n’est pas à nous et donc au Congo de prouver que cette dette est fausse ! Il faut que Monsieur Mohsen HOJEIJ nous prouve que sa dette est vraie ; c’est cela le droit !!!

Un arbitrage en faveur de Commisimpex a été rendu par la Chambre de Commerce Internationale de Paris. Les documents produits étaient ceux qu’avaient refusés le ministre MOUNGOUNGA NGUILA KOMBO, mais en plus il y avait la preuve d’un paiement de 200.000 euros payés par Monsieur Jean Dominique OKEMBA et Monsieur Gabriel LONGONBÉ. 

120 millions de FCFA pour valider une dette d’environ 500 MILLIARDS !!!!!  C’est un peu gros comme ficelle.

Entre temps, après le coup d’Etat de monsieur SASSOU NGUESSO, notre cher Monsieur Mohsen HOJEIJ, muni de sa "fausse dette fabriquée de toute pièce", qu’il a pris le temps de réévaluer, va demander à se faire payer auprès de monsieur Mathias DZON candidat à l’élection présidentielle du 12 juillet 2009.

Monsieur Mathias DZON va perdre son poste parce qu’il s’opposa fermement au paiement de cette dette qu’il savait fabriquée de toute pièce.

Aujourd’hui, cette "fausse dette fabriquée de toute pièce", qui n’est accolée à aucune réalisation matérielle, une route, des ponts, des hôpitaux, des écoles, des universités, risque de coûter 750 millions d’euros au Congo Brazzaville et à tous les congolais.

Les vraies dettes doivent toujours être payées de toute façon surtout quand la justice s’en mêle. Tous les congolais qui espèrent un autre Congo doivent se battre dans ce dossier pour que la justice française vienne enquêter sur cette créance qui risque d’aller grossir les biens mal acquis de monsieur SASSOU NGUESSO et de son entourage pour bien noyer le poisson.

Si monsieur Mohsen HOJEIJ a des documents indiscutables, il les produira.

Si les documents sont faux mieux vaut qu’il prenne la fuite.

Nous invitons monsieur Mathias DZON, qui connait la réalité de cette affaire et qui possède encore les documents concernant cette dette, à  les rendre public, ou de les mettre à la disposition de la Chambre de commerce internationale de Paris ou encore de les mettre à la disposition du gouvernement en exil qui est prêt à se constituer partie civile dans ce dossier pour préserver les intérêts de notre pays.

Servir le Congo, c’est le défendre contre vents et marées partout dans le monde et aussi préserver ses intérêts même quand on n’a pas de poste à responsabilité. (750 millions d’euros, ce n’est pas un détail dans un pays comme le Congo Brazzaville).

Lors de la Conférence Nationale Souveraine, Messieurs TOUNGAMANI et ZOUMANGUÉLÉ qui faisaient partie de la Commission Finances et des Bien Mal Acquis  avaient auditionné Monsieur Moshen HOJEIJ comme d’ailleurs tous les affairistes véreux de l’époque. Il n’y avait aucune trace dans le Rapport de la Commission sur cette dette faramineuse. Les héritiers du regretté Monseigneur Ernest KOMBO qui détiennent encore les rapports de toutes les commissions de la Conférence Nationale peuvent s’ils le souhaitent apporté leur éclairage sur la réalité de cette dette pour le bien du Congo.

Monsieur Jean Luc MALEKAT, ancien Ministre des finances et du plan du Gouvernement de Transition de Monsieur MILONGO n’avait même pas listé monsieur Moshen HOJEIJ comme créancier du Congo ; ce qui prouve que cette dette n’a fait son apparition qu’en 1992, juste après l’élection présidentielle perdue par monsieur SASSOU NGUESSO.

Nous demandons avec insistance à tous les anciens Ministres des finances du Congo Brazzaville depuis la Conférence Nationale Souveraine d’apporter leur témoignage et leur éclairage sur ce dossier pour que notre pays ne soit pas encore une fois spolié.

Nous demandons avec insistance à monsieur Jean Luc MALEKAT ancien ministre des finances et du plan, à monsieur MOUNGOUNGA NGUILA KOMBO ancien Ministre des finances, à Monsieur Mathias DZON candidat à l’élection présidentielle du 12 juillet 2009 de prendre leurs responsabilités et :

de rendre public tout ce qu’ils savent sur la réalité de cette dette

de se rapprocher de la Chambre de Commerce Internationale de Paris

de mettre à disposition du Gouvernement en exil leurs témoignages et les documents en leur possession concernant ce dossier afin que celui-ci se porte partie civile au nom du Congo

Enfin, nous demandons à toutes les personnes qui se sentent concernées de près ou de loin par ce dossier d’envoyer les éléments qui sont en leur possession ou de se manifester auprès du Ministre de la Justice du Gouvernement en exil, monsieur Patrick Eric MAMPOUYA afin de faire échec à ce qui pourrait être une véritable "arnaque réussie" faute de combattant !

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

simplice333 04/12/2009 12:22


cher frère voici un document qui preuve bien que la conference nationale avait bien connu ce dossier!
http://alphacom.nt.free.fr/Conclusion.pdf


  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf