Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2011 7 02 /01 /janvier /2011 20:33

u Stade Massamba Debat, joe Ebina distribue l' eau et vivreDes délégations du Congo Brazzaville, du Gabon et du HCR se sont retrouvées à Brazzaville pour discuter du sort des réfugiés congolais ayant fui au Gabon pendant le conflit armé de 1997.
La neuvième réunion de la commission tripartite Congo-Gabon-HCR s'est tenue le 23 décembre 2010 à Brazzaville. Il était question au cours de cette rencontre d'échanger des informations sur la mise en œuvre des recommandations de la précédente réunion de la même commission et d'examiner le chronogramme des opérations après le 31 décembre 2010.
Toutes les conditions sont désormais réunies pour que les réfugiés congolais qui ont fui la guerre de 1997 puissent regagner le bercail. Ainsi en ont décidé les délégations conduites par le ministre congolais des Affaires étrangères, Basile IKOUÉBÉ, le ministre gabonais des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Paul TOUNGUI et par le représentant régional du Haut-Commissariat aux Réfugiés, Mohamed BOUKRY, au cours de leurs pourparlers.
Après avoir présenté la situation générale dans les zones de retour suite à la mission d’évaluation conjointe gouvernement congolais - HCR, du 13 au 17 septembre 2010, dans les départements du Niari, Kouilou, Pointe-Noire, Bouenza et Lékoumou, il a été constaté que les conditions étaient réunies pour le retour des réfugiés.
Au regard de la campagne de sensibilisation au retour conduite avec le gouvernement gabonais, le HCR a présenté les actions menées aussi bien à Libreville qu'à l’intérieur du pays. II s’agit de la production de dépliants et affiches, la sensibilisation de proximité et les évaluations participatives.

Même si 75 réfugiés ont étés rapatriés à la suite de l’intensification des efforts de promotion de rapatriement, le HCR a relevé quelques contraintes liées à un déficit d'information sur les zones de retour, à une dispersion des réfugiés sur le territoire.

A cela s'ajoutent le calendrier scolaire, les ressources insuffisantes, le cycle des cultures, la dégradation des axes routiers en rapport avec l’arrivée de la saison des pluies et enfin l'épidémie de poliomyélite sauvage.
Environ 10 000 réfugiés congolais vivent au Gabon
En rapport avec le compte rendu de la 8e session de la commission tripartite, la délégation gabonaise entendait privilégier comme solution alternative au rapatriement la transformation du statut des réfugiés et demandeurs d’asile congolais à celui de migrant. Ce, conformément à la législation en vigueur au Gabon.
Au cours de cette 9e réunion de la commission tripartite, toutes les parties ont convenu que les opérations de réexamen de statut de régularisation envisagées s'étendront sur une période de 3 à 6 mois.

Mais, l’accueil des réfugiés et demandeurs d'asile aux guichets des services compétents d’immigration sera précédé d'une phase d'information sur les procédures à suivre et les conditions de recevabilité d' une part, et de la sensibilisation des forces de l'ordre et de sécurité sur l’exigence du respect de la dignité et des droits des personnes concernées d' autre part.
A l’ouverture de cette réunion tripartite, le ministre congolais des Affaires étrangères, Basile IKOUÉBÉ, a réaffirmé l’engagement de son pays à accueillir ses citoyens qui ont bénéficié de l’hospitalité des gabonais dans des conditions de paix et de sécurité.

Pour sa part, le ministre gabonais Paul TOUNGUI a souligné la nécessité pour son pays de respecter l’échéance du 31 décembre 2010 pour le réexamen du statut des réfugiés congolais qui n’auront pas opté pour le retour volontaire.

Le représentant régional du HCR, Mohamed BOUKRY a réaffirmé la disponibilité de son institution d’apporter tout son soutien dans la mise en œuvre des mesures d'obtention de statut alternatif.

Il a conclu en disant que tous les réfugiés concernés par la cessation devraient avoir la possibilité sur leur demande de faire réexaminer cette cessation sur la base d’éléments propres à leur situation individuelle.

 Brazzaville : plus de 700 familles de réfugiés de la RDC en colère

Quelques 718 familles de réfugiés de la RDC à Brazzaville menacent de reprendre leur manifestation devant le bureau du HCR si cet organisme onusien ne répond toujours pas à leurs revendications.

Ils ont exprimé leur intention jeudi 23 décembre 2010 au cours d’une réunion d’évaluation tenue par le Comité ad hoc de ces réfugiés. "Le HCR nous a joué un mauvais tour, depuis la levée de notre sit-in, rien n’a été fait", a déploré Honoré MBIYE WA MBIYE, membre de ce Comité.
"Nous ne passerons pas les fêtes de Noël ici, dès la semaine prochaine, nous allons tous converger vers le bureau du HCR", a-t-il martelé.
C’est la présidente de ce Comité ad hoc, Rose BELAMA NDEGUISARA, qui a dirigé la réunion dont l’objectif était de faire le point des promesses faites par le HCR en leur faveur.
Le HCR leur avait promis, notamment, la visite des sites, le soutien alimentaire ainsi que l’octroi  à tous les membres de ces 718 familles identifiées, le statut de réfugié.
Mais rien n’a été fait jusqu’à ce jour, a constaté amèrement un autre membre du Comité.
Dans une longue lettre, ces réfugiés ont interpellé le responsable régional du HCR basé à Kinshasa.
Ce dernier n’a toujours pas réagi.
"En tout cas, si le HCR ne réagit pas, ça va barder mardi prochain", avait prévenu un réfugié, visiblement désabusé. Rappelons qu’après avoir été dispersés par la police à Brazzaville, ces réfugiés avaient accepté de retourner dans des lieux discrets en attendant le règlement de leur situation.
Réplique du HCR Brazzaville
La  réponse du HCR Brazzaville ne s’était pas fait attendre. Cette institution avait rappelée qu’elle ne pouvait agir que dans le cadre du mandat et des procédures du HCR.
"Ceux qui demandent le statut de réfugié doivent soumettre leurs demandes individuellement et attendre qu’elles soient analysées".
"Pour ce qui est de déplacer les réfugiés de leurs emplacements actuels,  le HCR Brazzaville dit ne pas être en mesure de satisfaire cette demande".

Paul ENDAITUM, représentant HCR Brazzaville est interrogé par Donat MADIMBA.

Congo Brazzaville : statu quo pour les 114.000 réfugiés de RDC

114.000 personnes sont toujours réfugiées près du fleuve Oubangui, au Congo Brazzaville. Sans perspective de retour pour l'instant, leur situation sanitaire n'a guère évolué depuis plusieurs mois et risque même d'empirer

Isabelle MOUNIAMAN, responsable de programme à MSF, fait le point sur la situation des réfugiés au Congo Brazzaville
Quelle est la situation actuelle au Congo-Brazzaville ?

Depuis le mois d'octobre pendant lequel ont eu lieu des affrontements dans la région de l'Equateur en RDC, la situation a peu évolué pour les 110 000 personnes venues se réfugier le long du fleuve Oubangui, au Congo Brazzaville voisin sur un axe nord/sud.
55 000 personnes avaient été recensées par le Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (UNHCR) dans le district de Bétou, au nord, mais elles ne bénéficient toujours pas du statut de réfugiés. Aujourd'hui, elles n'ont droit qu'à une carte d'accès aux distributions alimentaires et de matériels de première nécessité.

Dans le district d'Ipfomdo, au sud, l'enregistrement avait été suspendu en raison de problèmes d'insécurité dans la région de Mbandaka. Environ 34 000 personnes vivraient dans cette zone. Dans l'extrême sud du département, dans la région de Liranga, vivraient à peu près 17 000 réfugiés. 

Quels sont les enjeux pour les mois à venir dans la région ?

Le problème majeur qui se pose dans cette région extrêmement enclavée de la Likouala est celui de l'acheminement de l'aide. La complexité logistique - les déplacements se font uniquement en pirogue ou baleinière - fait qu'aujourd'hui, le Programme Alimentaire Mondial (PAM) a des difficultés pour acheminer l'aide alimentaire. 200 tonnes seulement sont arrivées à Bétou. Ce n'est pas assez.  

Il faut se rendre compte que 100 000 personnes sont venues grossir les villages d'autochtones parfois en doublant voire quadruplant le nombre d'habitants. Même si la solidarité s'est mise en place dans les villages, il n'en reste pas moins qu'il faut partager l'existant.

Quelques femmes commencent à retraverser le fleuve pour aller cultiver leur terre ou aller sur les marchés côté RDC mais elles reviennent avant la nuit, côté Congo Brazzaville. On voit bien que les personnes se sont installées, que les écoles fonctionnent, que personne n'a vraiment l'intention de rentrer.

Si on ajoute aux difficultés d'acheminement une saison des pluies qui approche, des pics de paludisme qui risquent d'en découler et un accès à l'eau qui se limite au fleuve et à quelques puits ou stations de pompage pour l'eau potable alors oui, on peut craindre une dégradation de la situation sanitaire de la population dans les mois à venir, notamment sur le plan nutritionnel chez les enfants.
Quelles sont les activités de MSF aujourd'hui ?

Nous avons ouvert deux gros projets pour l'instant, le premier à Bétou et le second à Ipfomdo. Dans les deux cas, on est présent dans plusieurs services de l'hôpital et on a développé des sites de consultations fixes et mobiles dans les villages le long du fleuve.

Sur Bétou, on a admis près de 1 000 patients à l'hôpital depuis janvier et réalisé plus de 38 000 consultations. L'activité à Impfomdo est moindre avec un taux d'occupation de l'hôpital de 65%.

On a également lancé deux missions exploratoires autour de la ville de Mobenzelé à 90 km au nord d'Impfomdo où 17 000 personnes seraient réfugiées.

En fonction des résultats de ces missions exploratoires, on pourrait revoir notre stratégie d'intervention sur l'axe sud. Dans tous les cas, les projets MSF resteront importants dans les mois à venir et nos équipes vigilantes quant à l'évolution de la situation sur place.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf