Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2010 3 22 /12 /décembre /2010 18:05

Biens Mal Acquis : LES SCANDALES FINANCIERS

5000 milliards de Franc CFA dissimulés à la SNPC, 900 millions de dollars payés à Kensington etc.…

Par Serge BERREBI

berrebi-sergeCet article nous a été envoyé par Monsieur Serge BERREBI et nous souhaitons qu'il en soit fait une large diffusion au Congo Brazzaville et dans tous les pays qui sont membres du club de Paris. http://mampouya.over-blog.com/article-un-club-pas-comme-les-autres-le-club-de-paris-48380984.html

Cet article démontre que le Congo Brazzaville n'est pas un pays pauvre malgré le statut honteux de PPTE qui lui colle maintenant à la peau.

PREAMBULE - BERREBILEAKS

Ce site et les articles qui y figurent n’ont pas pour vocation de diffamer ou de colporter des informations fausses. S'agissant de ce qui suit, toutes les affirmations ne reprennent que des documents publiés par des sources sûres : le FMI, la Banque Mondiale, le Club de Paris, KPMG, autres rapports dûment identifiés, décisions de justice et correspondances officielles d’Avocats.

Ces rapports et documents, des milliers de pages au total, pour la plupart ont été rédigés avec l’assurance qu’ils ne seront lus par personne. Des pièces éparses qu’un non-initié ne pourrait pas comprendre ou imaginer à quoi elles pourraient correspondre. Quelques très rares personnes les ont lues en intégralité et j’en fais partie.

Le puzzle va être reconstitué sous vos yeux de lecteur. Cette synthèse a nécessité durant des années une incroyable masse de travail et de recherche.

LES FAITS  

Les contribuables des dix-neuf pays membres du Club de Paris ont été escroqués de plusieurs milliards d’euros. La France a été la plus grande contributrice à l’effacement de cette dette avec 2,3 milliards d’euros. L’Italie et les Etats-Unis ont effacé chacun pour près de 400 millions de dollars.

Les fonctionnaires, appartenant soit à des Institutions Internationales, soit à des structures informelles, n’ont pas été abusés. Ils ont été avertis de fraudes gigantesques et d’éléments absolument aberrants. Ils n’en n’ont pas voulu tenir compte. Alors que partout dans le monde, les économies peinent à se relever et que les contribuables sont appelés à de plus en plus d’efforts, cet argent est allé alimenter, encore davantage, un pays qui ne le méritait pas  

Bien entendu, il a existé des conflits d'intérêts flagrants et suivant l'appréciation du Droit de l'un ou de l'autre pays membre du Club de Paris, ils pourraient être interprétés comme des proximités criminelles.

Quant aux méthodes de contrôle, du FMI, des données produites par le Congo Brazzaville, si elles avaient été utilisées, à l'époque, contre Al CAPONE, ce dernier n'aurait jamais mis les pieds en prison et il aurait fini ses jours subventionné par le contribuable américain. Il est à noter que le parcours d'Al CAPONE est celui d'un enfant de chœur au regard de ceux de certaines autorités congolaises....   

Quelques exemples de fausse pauvreté :

-        la Société Nationale des Pétroles du Congo (SNPC) a reçu pour 2007, 2008, 2009, environ 93 millions de barils au titre du Profit Oil (type de participation aux bénéfices d’une exploitation pétrolière qui est accordée à l’Etat ou à la société qui représente l’Etat, la SNPC en l’occurrence) soit au moment de l’effacement de la dette en 2010 un pactole d'environ 7 Milliards de dollars. Aujourd’hui, fin 2010, il se rapprocherait des 10 Milliards de dollars (environ 5000 milliards de FCFA). Les documents, qui seront publiés sur ce site, attesteront que l'Etat Congolais ne pourrait en profiter que sous forme de dividendes, selon le bon vouloir du Conseil d'Administration de cette société.

Voilà la raison de l'âpre bataille, qui sévit actuellement, pour le contrôle de la SNPC.

-        Quelques semaines seulement après l’annonce de l’effacement de la dette par le Club de Paris, le Responsable de la Production Afrique chez TOTAL, Monsieur Jacques MARROUAUD de GROTTES, rend visite au Président SASSOU NGUESSO à Brazzaville et déclare que sa société a mis en évidence 300 Millions de barils de pétrole supplémentaires à développer. Curieux timing ! Il faut des années de recherches et d’évaluation avant de pouvoir faire ce genre d’affirmation. La société pétrolière n’en n’avait jamais parlé ! N’était-elle pas au courant que le Congo Brazzaville se faisait passer pour un pays pauvre ? La part du Congo Brazzaville dans cette exploitation, sur plusieurs années, s’établira au minimum à 15 Milliards de dollars !

-        Les créanciers vautours, dont le montant de la dette tournait autour de 500 millions de dollars (KPMG sur des notes de Cleary Gottlieb Hamilton and Stein, l’avait établie à 350 millions de dollars, fin 2006) auraient obtenu un paiement de 930 millions de dollars après une décote de 37%. Ce montant fixerait la dette d’origine des Créanciers Vautours à 1,5 Milliard de dollars avant discount. Trois fois plus que toutes les estimations hautes et presque cinq fois plus que ce qu'avait retenu KPMG. Au minimum, une petite surestimation d'un milliard de dollars !

Nous reviendrons en détail et toujours documenté, sur ces points. Le dernier, à ces niveaux de fraude, est absolument criminel…. Il justifie à lui tout seul un dépôt de plainte dans chacun des pays membres du Club de Paris !  

Voilà pourquoi une première plainte a été déposée auprès du Parquet de Milan, le 06 décembre 2010. Une plainte "Contre X", en cours de préparation, le sera auprès du Parquet de Paris. D’autres le seront dans deux ou trois autres pays membres du Club de Paris, dont les Etats Unis, bien sûr.

Il se trouvera bien, dans l’un ou l’autre de ces Etats, un Magistrat qui donnera une suite valable aux éléments qui seront produits.

Le pire dans tout cela, malgré les sommes colossales qui sont mises en évidence, malgré un effacement de dette tout aussi énorme, aucun effort n'a été fourni par les autorités de ce pays pour réduire effectivement la pauvreté (lire la plainte ci-dessous). J'en veux pour exemple l'épidémie de polio qui s'est déclarée dans le Sud du pays, dans la région du Kouilou en octobre 2010.

Ces autorités ont attendu que la Croix Rouge et le Croissant Rouge contribuent pour 1,5 million de dollars avant de lancer la campagne de vaccination. Résultat : 200 morts et le double environ de paralysés !

Par ailleurs, je reste au travers de la Sarl Berrebi & Associés un créancier définitivement et valablement titré de la République du Congo. Sur les conseils de mes Avocats, je m’étais rapproché de la Greffière des Juges qui va instruire la plainte des Biens Mal Acquis. En suivant la marche qui m’a été indiquée, dès le début de la semaine du 20 décembre, je vais rejoindre la plainte en question et demander à être entendu, au moins, comme témoin.  

PREMIERE PLAINTE : PARQUET DE MILAN  

Voici la version française originale qui a servi à mon Avocat de Milan, Maître Cesare LOMBRASSA, à établir le document définitif de la plainte, en italien, et de le déposer.

--------------------------------------------

Cannes le 02 novembre 2010

                                                                                                                             PARQUET DE MILAN

                                                                                                                             Palais de Justice

                                                                                                                             Milan (Italie)   

OBJET : DEPOT DE PLAINTE  

Monsieur le Procureur Général du Parquet de Milan

J’ai l’honneur de dénoncer et de porter à votre très haute attention les faits suivants : Une organisation et une intelligence criminelles ont permis à la République du Congo, sur des rapports falsifiés produits par le FMI, d’obtenir l’effacement de ses dettes par le Club de Paris. Sur un total de 5 à 6 milliards de dollars de dettes effacées, l’Italie a contribué pour près de 400 millions de dollars.

Une faille du système a été exploitée : le FMI ne vérifie pas les documents apportés par les Etats pour être éligibles au programme PPTE (Pays Pauvres Très Endettés). Une fois cette étape franchie, le Club de Paris prononce l’effacement de la dette et les dix-neuf pays membres, dont l’Italie, automatiquement suivent cette décision. Seule la Russie ne l’a pas encore effectuée, ce sera fait dans les prochains jours.

Pourtant, le FMI et le Club de Paris avaient été informés, au plus haut niveau, des faux éléments, pour des milliards de dollars, qui constituaient les Rapports décisionnels. Sciemment, ils n’en ont pas tenus compte, au préjudice notamment des contribuables italiens. Ce qui explique la plainte que je me permets de vous adresser.

La République du Congo peuplée de quatre millions d’habitants a été abaissée statistiquement au plus bas niveau de pauvreté des Etats. Les grandes compagnies pétrolières, dont ENI, ont participé à cette manœuvre de dissimulation des chiffres de la production de pétrole de ce pays.

Quelques semaines après l’accord du Club de Paris, le Président congolais Denis SASSOU NGUESSO, pour narguer ses généreux donateurs, a passé quelques jours à Milan, à la fin du mois de mai 2010. Il était arrivé dans un Boeing 747 VIP privé comme celui du Roi d’Arabie Saoudite ou du Président OBAMA.

Une centaine de personnes l’accompagnait, toutes logées dans les plus beaux palaces de la ville. Le Congo, deux fois et demi moins peuplé, a reçu au total dix fois plus cette année qu’Haïti.

Restant à votre entière disposition pour les suites que vous voudrez bien donner à ma démarche.

Veuillez agréer, Monsieur le Procureur Général du Parquet de Milan, l’expression de mes salutations les plus respectueuses.

                                                                                                                                       Serge BERREBI 

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf