Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 20:53

Le Congo Brazzaville n’échappe pas à la corruption transnationale

Par Jean Claude BERI

Voilà plusieurs mois que nous interpellons le gouvernement congolais sur les multiples exactions commises par les policiers sans être inquiétées le moins du monde. Voici un exemple de ce qui ralentit l’effort de modernisation de la police dans notre pays.

Il s’agit d’un cas emblématique de la corruption policière. Celle qui s’exerce à l’abri des regards, et dont l’éventuelle dénonciation finit rarement devant un juge. Pour une fois, le Colonel BABA MACAIRE, Directeur de l’Immigration et Emigration ne bénéficiera certainement pas de l’omerta qui protège ceux qui frappent inutilement, trop vite ou trop tard. Car l’affaire est désormais connu de tous et a suscité même la réaction des policiers d’Interpol.

Il s’agit d’une affaire tellement sérieuse qu’on ne peut taire : établissement de passeports Congolais à des sujets Libanais, corruption et abus de pouvoir.

Le plan : Corruption à tous les échelons de la police nationale

Profitant du rapatriement à Beyrouth par avion privé d’un Libanais décédé à Brazzaville, Le stratagème consistait à établir aux Libanais basés à Beyrouth des passeports biométriques congolais.

Une fois,  les passeports congolais en poche, ces Libanais viendraient s’installer tranquillement au Congo ou dans l’un des pays d’Afrique Centrale. Ainsi pour le cas du Congo-Brazzaville, ces Libanais seraient exemptés d’obtenir des visas d’entrée et n’auraient pas à demander les cartes de séjour, ne paieraient pas la caution exigée pour l’obtention de la carte de commerçant ou de création de société, sans compter toutes autres formalités administratives relatives aux séjours d’étrangers dans notre pays

Le préjudice pour le Congo est trop important. Il ne faut pas éventuellement exclure les actes de terrorisme. De ce fait, il y a lieu de s’interroger, sans aucune intention de nuire ou de raviver la polémique sur les prétentions des uns et des autres.

Les Congolais ont toujours en mémoire l’attentat perpétré en 1989 contre l’avion de la société UTA qui avait explosé au-dessus du Ténéré au Tchad et les explosifs placés au cinéma Star à Poto-poto (Brazzaville).

Nous venons d’être informé de la garde à vue du colonel BABA MACAIRE, Directeur de l’Immigration et Emigration et de tous les complices dans l’affaire de la mallette contenant l’ordinateur destiné à l’établissement des passeports biométriques du Congo. Nous avions estimé que les congolais méritaient de le savoir et d’en juger. 

Les  Frontières du Congo-Brazzaville seraient-elles perméables et poreuses ?

L’affaire relative à l’arrestation depuis le 4 novembre 2009 à l’aéroport international de Maya-Maya à Brazzaville de deux sujets libanais, d’un capitaine et d’un sergent de la police nationale congolaise, leurs présumés complices, prouve à suffisance que la concussion, la corruption et la fraude sont présentes et ont bel et bien pris corps dans les différentes administrations tant civiles que militaires de notre pays.

Selon des sources bien informées, les deux Libanais interpellés à l’aéroport de Maya-Maya qui n’ont pourtant pas la nationalité congolaise, étaient détenteurs de passeports congolais établis en bonne et due forme.    

Le capitaine et le sergent de la police nationale qui ont été également appréhendés à l’aéroport de Maya-Maya revenaient du Liban où ils avaient effectués sans l’approbation de leur hiérarchie une mission qualifiée de louche, d’après ces mêmes sources, dans le cadre de l’établissement des passeports aux Congolais vivant dans ce pays.

Ces présumés malfrats ont été arrêtés avec une mallette qui contenait un ordinateur destiné à l’établissement des passeports congolais.

Au moment où des Congolais honnêtes sont soumis à un chemin de la croix pour obtenir leurs passeports, on se demande comment des étrangers, et de surcroît des Libanais  n’ayant pas la nationalité congolaise, s’arrangent-ils à se faire délivrer ce document devenu précieux pour beaucoup de nos compatriotes qui dépensent à cet effet des centaines et des centaines de mille pour l’avoir, avec l’existence dans ce cadre de nombreux réseaux maffieux, ces derniers déplument à satiété et sadiquement tous les malchanceux demandeurs de ce document, qui tombent dans les mailles de leurs filets ?

Lors du Conseil de Commandement de la police nationale tenu le 30/11/2009, les Congolais ont pu constater l’absence du Directeur de l’Immigration et Emigration. Au cours de cette réunion, il a été décidé de la suspension puis la garde à vue du Colonel BABA MACAIRE.

Monsieur SASSOU NGUESSO, pour une fois, s’il vous reste encore un peu de dignité, d’honneur et d’amour pour ce pays, vous devez vous montrer ferme à l’égard non seulement du Colonel BABA MACAIRE mais aussi à l’égard du DGPN et du DGST.

-          Qui, ou lesquels du Commandement de la police nationale ont ordonné la sortie de cette mallette avant de se retrouver dans un quartier de Beyrouth au Liban ?

-          Les Policiers et les Douaniers présents à l’Aéroport de Maya-Maya le jour et à l’heure de la sortie  de cette mallette ont-ils faits correctement leur travail en contrôlant les ordres de mission présentés par ceux qui convoyaient la mallette ? Ont-ils conservé les doubles de ces ordres de ces ordres de mission ? 

-          Dès lors que nous savons que cette mallette a été convoyé dans un vol privé loué par des sujets Libanais connus à Brazzaville ; le DGPN, le DGST, et le Directeur Général des Douanes ont-ils été informés à temps et à l’heure ?

-          Comment a-t-on accepté que cette mallette d’une grande valeur puisse voyager à bord  d’un  avion privé loué par des sujets libanais à destination de Beyrouth au Liban.

-          Il ne faut pas se voiler les yeux puisqu’on connait les sujets libanais qui ont loué cet avion, il faudra non seulement connaître le nombre exact des passeports biométriques établis à des sujets non congolais établis au Liban, il faut démanteler tout ce réseau maffieux des libanais établis dans notre pays.

-          Il faut revoir de fond en comble toutes les mesures de sécurité de nos frontières car celles-ci sont notoirement perméables et poreuses.

-          Se faire aider par Interpol et les chancelleries et les polices des pays amis pour retirer de la circulation tous les passeports illégaux. Communiquer auprès d’Interpol les numéros de tous les passeports frauduleux.

-          Monsieur SASSOU NGUESSO, voilà l’occasion de monter votre ‘’bonne foi‘’ pour destituer et prendre des sanctions exemplaires à l’égard de tous les fonctionnaires qui seraient auteurs et complices de cette affaire qui discrédite une fois de plus notre pays.

-          Traduire devant la justice pour haute trahison, tous les fonctionnaires et les civils concernés dans cette affaire.

Il n’est plus un secret pour les Congolais de savoir que les commerçants étrangers  bénéficient des largesses des hauts fonctionnaires ripoux  civils et militaires.

Pour montrer l’exemple, monsieur SASSOU NGUESSO doit suspendre de leur fonction non seulement le Colonel BABA MACAIRE mais aussi les Directeurs Généraux de la surveillance du Territoire (DGST), de la police nationale (DGPN) et celui des douanes.

Au-delà de ces faits ré primables, il sied de reconnaître que la corruption, la concussion et la fraude gangrènent tous les échelons de la police nationale de notre pays. 

Exemple : les pots de vin réclamés par les policiers aux usagers de la route, les tracasseries aux frontières, les fonds des PV qui ne sont plus reversés au Trésor Public, rançonnage des congolais dans des commissariats, protection des sujets étrangers malveillants par la hiérarchie.

Il serait souhaitable de créer un conseil de déontologie de la police nationale qui sanctionnerait tout policier ripoux ou corrompu.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Charles BOKILO 08/12/2009 17:39



Mr  NGOUAKAMABE en s’en prenant à Jean Claude BERI et TALASSA, vous vous
 trompez de cible. Ils n’ont joué que leur rôle d’une presse qui dénonce les dérives d’un système. Bien au contraire, il faut leur dire merci. En
rendant public l’arrestation du Colonel BABA Macaire, cela va lui permettre de ne pas subir les mauvais traitements que d’autres congolais ont subi et
 certains y ont même laissé leur âme. C’est grâce à Jean Claude BERI et TALASSA que tous les congolais et l’opinion international à travers le net sont au courant de cette affaire et de cette arrestation. Vous devez vous
interroger pourquoi le Ministre de l’Intérieur, le Général NDENGUET, le Colonel OBORA ou le Colonel ALAKOUA ne communiquent-ils pas ?
 Ils doivent dire aux congolais et à l’opinion internationale, les griefs qui sont reprochés au Colonel BABA
Macaire et ses complices. Pourquoi  votre oncle fait-il l’objet d’un billet d’écrou de 30 jours flexibles (à la hausse) ?


Un billet d’écrou de 30 jours flexibles (à la hausse) délivré à l’endroit d’un officier
supérieur en l’occurrence un Colonel – Officier de Police veut dire qu’à terme une mesure de radiation lui sera signifiée, si ce n’est déjà prise.  Ceci veut dire que le problème du Colonel BABA
Macaire est géré directement par le Commandant en Chef de l’Armée et de la Police : SASSOU NGUESSO et de JEAN DOMINIQUE OKEMBA (Responsable du Haut Conseil de Sécurité).


Le Colonel OBARA, en signant le billet d’écrou, sert de courroie de transmission des décisions du Haut Conseil
de Sécurité et du Commandant en Chef. Il ne faut pas être aveugle pour comprendre ce mécanisme.


S’il y a eu acte de corruption ; le corrupteur et le
corrompu doivent être logés à la même enseigne.


Mr  NGOUAKAMABA, pour votre gouverne,
je pense que vous aviez compris que les protagonistes de cette affaire sont le Haut de Commandement de l’Armée et de la Police ayant à sa tête SASSOU NGUESSO, Le Ministre de l’Intérieur contre le
Colonel BABA Macaire et les autres.


Point n’est besoin de s’en prendre au journal TALASSA et Jean Claude BERI qui en faisant leur travail, souhaitent qu’il y ait toujours une presse libre qui dénonce tous les méfaits qui freinent l’épanouissement du peuple Congolais.


 Vous devez leur présenter des excuses.



  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf