Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 19:13

Communiqué final de la 3ème Convention Nationale du FPOC

leaders du FPOCConvoquée par décision n°001/FPOC/CP/BCP/P du 03 avril 2011, la Troisième Convention Nationale du Front des Partis de l’Opposition Congolaise, s’est tenue du 09 au 10 avril 2011, à Brazzaville, au siège de l’ARD pour procéder à une évaluation de son action depuis la dernière convention de 2010, définir les nouvelles perspectives de son combat pour une alternance démocratique au Congo Brazzaville et renouveler ses organes.

Les travaux de la Convention Nationale ont été dirigés par le Bureau du Collège des Présidents composé comme suit :

1.     Clément MIERASSA, Président, chargé de la coordination ;

2.    Pascal TSATY MABIALA, Vice-président, chargé de la communication, porte-parole du Front ;

3.    Guy Romain KINFOUSSIA, Vice-président, chargé des relations extérieures ;

4.    Christophe NGOKAKA, Vice-président, chargé des questions économiques et financières ;

5.    Bonaventure MBAYA, Vice-président, chargé des questions politiques et électorales ;

6.    Eugène DIKAMONA, Vice-président, chargé des questions de sécurité ;

7.    Paul Marie MPOUELE, Vice-président, chargé des questions sociales et des droits humains.

Seize (16) sur les dix-neuf (19) partis membres du Front ont pris part aux travaux de la Troisième Convention Nationale. Ce sont :

-        L’Action pour la Renaissance du Congo (ARC) ;

-        Le Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) ;

-        Le Congrès du Peuple (CP) ;

-        La Convention Nationale pour la Démocratie et le Développement (CNDD) ;

-        La Convergence Citoyenne (CC) ;

-        Le Mouvement MIKALE ;

-        Le Mouvement des Verts du Congo (MVC) ;

-        Le Mouvement pour l’Intégration Sociale (MIS) ;

-        Le Parti pour l’Alternance Démocratique (PAD) ;

-        Le Parti Social-Démocrate Congolais (PSDC) ;

-        Le Parti pour le Renouveau démocratique (PSRD) ;

-        Le Rassemblement pour le Bien-être Congolais (RCB) ;

-        le Rassemblement pour le Congo (RAPCO) ;

-        Le Rassemblement pour la Démocratie et la République (RDR) ;

-        Le Rassemblement des jeunes Patriotes (RJP) ;

-        L’Union pour la Démocratie et la République (UDR-MWINDA) ;

-        L’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (UPADS) ;

-        L’Union Patriotique pour le Renouveau National (UPRN).

Le Secrétariat des travaux a été assuré par le Secrétariat permanent dirigé par le camarade Raymond GAMBOU.

La cérémonie d’ouverture de la Troisième Convention Nationale a été marquée par le discours du Président en exercice du Front, lequel a gravité autour de cinq volets, à savoir :

-        Le prolongement involontaire de la dernière mandature ;

-        La gestion clanique, familiale voire dynastique par les dictatures au pouvoir dans bon nombre de pays africains ;

-        L’aggravation de la misère et les mouvements de révolte sociale ;

-        L’état des lieux de la démocratie et de la gouvernance au Congo Brazzaville ;

-        Les futures échéances électorales, notamment les élections législatives de 2012.

S’agissant de la dernière mandature, l’orateur a exprimé à l’endroit des dirigeants des partis membres du Front toute la gratitude et la reconnaissance de l’ensemble du Bureau du Collège des Présidents pour le sens de responsabilité, la compréhension et le soutien dont ils ont fait montre au cours du mandat.

Abordant la gestion du pouvoir par les dictatures en place en Afrique, le président en exercice du Front a mis l’accent sur les faits récurrents ci-après caractéristiques de la dérive autoritaire maintes fois décriée, à savoir :

-        L’organisation de mascarades électorales ;

-        Un niveau de corruption préoccupant ;

-        Le chômage massif des jeunes ;

-        La confiscation de la démocratie ;

-        Les scandales économiques et financiers.

Il a en effet relevé que, fort heureusement, le monde est en pleine mutation, et que l’Afrique bouge, situation illustrée par les mouvements de révolte sociale dans le monde arabe, dont l’onde de choc est de plus en plus perceptible sur le reste du continent, démontrant ainsi la prévalence d’un grand malaise entre les populations et leurs gouvernants.

S’agissant de l’état des lieux de la démocratie et de la gouvernance dans notre pays, l’orateur, se situant dans la suite logique de l’autopsie faite au cours de la deuxième Convention, a rappelé que notre démocratie est en panne et qu’elle se caractérise par, entre autres :

-        La confiscation des libertés fondamentales ;

-        Le non accès des partis de l’opposition aux médias publics, le refus du droit à la différence, du vrai débat et autres … ;

-        Les violations répétées des lois et règlements de la République ;

-        Le caractère fictif du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs ;

-        Les atteintes aux droits sociaux et culturels de toutes natures ;

-        Le non-respect par le Président de la République et les membres des Institutions Nationales de l’article 48 de la Constitution qui leur fait obligation de  déclarer leurs biens.

La situation économique nationale n’a pas été en reste de l’analyse déroulée par le président en exercice du Front. En effet, l’orateur a d’abord stigmatisé la forte dépendance de notre économie vis-à-vis du pétrole, ce seul produit qui contribue aujourd’hui au budget de l’Etat pour près  de 85%, ce qui démontre depuis bien d’années l’incapacité du pouvoir à mettre en place un puissant secteur hors pétrole, c'est-à-dire à diversifier notre économie.

Ensuite, il a une nouvelle fois dénoncé la gestion calamiteuse des excédents pétroliers qui, selon les statistiques de la Banque Centrale ressortent à 1.193 milliards en septembre 2010, alors qu’ils auraient dû  être de plus de 4.500 milliards de Frs CFA, à la même date.

Cette gestion opaque justifie le paradoxe existant entre l’enrichissement impressionnant des dirigeants et la paupérisation très prononcée des populations dans un pays où le taux de croissance économique est vanté par le gouvernement comme l’un des plus élevés d’Afrique.

Abordant enfin la question des futures échéances électorales, et prenant en exemple les pertes humaines, matérielles et économiques occasionnées par le contentieux électoral en Côte d’Ivoire, le président en exercice du Front a fustigé les mascarades électorales qui partout où elles s’organisent, démontrent au fil des jours la grande démarcation entre le choix des peuples et la logique des dictatures de vouloir s’enraciner au pouvoir en Afrique.

Aussi a-t-il une nouvelle fois demandé aux gouvernants d’arrêter toutes les atteintes à la démocratie retrouvée de grande lutte dans notre pays.

"Nous sommes convaincus que la majorité des Congolais aspire à un changement réel, à une rupture bref à une alternance démocratique", a—il dit en substance.

Les travaux de la troisième Convention Nationale se sont déroulés conformément à l’ordre du jour ci-après :

1.     Vérification des présences

2.    Examen et adoption de l’ordre du jour

3.    Examen et adoption du calendrier des travaux

4.    Examen et adoption du compte rendu des travaux de la 2ème convention

5.    Examen et adoption du Rapport d’activités du Collège de Présidents

6.    Examen et adoption de l’Accord Politique

7.    Examen et adoption des amendements au Règlement Intérieur du FPOC

8.    Analyse du contexte politique national et international

9.    Mise en place des nouveaux organes du Front :

•          Bureau du Collège des Présidents

•          Secrétariat Permanent

•          Commission de Conciliation et de Litiges

10.  Examen des questions diverses

11.  Examen et adoption du Communiqué final.

Les documents soumis à l’examen des participants ont fait l’objet de débats ouverts, francs et militants.

La 3ème Convention Nationale a adopté sans amendements le compte rendu des travaux de la 2ème Convention.

L’examen du Rapport d’activités du Collège des Présidents a suscité le débat sur la mise en œuvre du programme d’actions du Front. En substance, la Convention a invité les partis membres à mobiliser davantage leurs énergies pour le renforcement de l’action du Front.

La 3ème Convention Nationale, en harmonie avec la ferme résolution prise par les partis membres lors de la 2èmeConvention de resserrer leurs rangs, de dissiper leur méfiance réciproque, de renforcer et consolider leur unité, a adopté sans amendement l’Accord Politique du Front sensé canaliser son action à venir.

Poursuivant ses travaux, la troisième Convention Nationale s’est penchée sur le contexte politique national et international dans lequel se déroule son combat.

Sur le plan national, la troisième Convention a relevé que, malgré l’état des lieux de la nation fait par la Conférence Nationale Souveraine, l’adhésion populaire au nouvel ordre politique installé au terme de la Première Transition politique pacifique et l’organisation consensuelle des élections générales en 1992, le Congo a replongé dans une nouvelle ère d’incertitudes et de violences, avec en surplomb un silence coupable de la part de la classe politique décidemment inerte devant les souffrances du peuple et une dangereuse prévalence de tous les maux décriés jadis dont, entre autres :

-        Le développement et l’entretien des antivaleurs ;

-        Le dysfonctionnement général du processus démocratique ;

-        L’aggravation de la condition sociale du peuple.

Sur le plan international, la troisième Convention Nationale a décrié l’organisation dans plusieurs pays africains d’élections à problèmes, confortant ainsi le renforcement des dictatures dans notre continent. Par ailleurs, la Convention Nationale salue et soutient la lutte héroïque des peuples des pays du monde arabe pour la liberté et la démocratie, démontrant ainsi la justesse et le caractère universel des revendications du Front sur le respect des droits civils, politiques, culturels et sociaux de la personne humaine.

Dans un tel contexte, le Front a reprécisé la nécessité de renforcer son action par :

-        La redynamisation du travail de mobilisation de la base ;

-        Le renforcement par chaque parti politique membre du Front de sa visibilité sur le terrain comme condition sine qua non de l’amélioration de l’audience du Front vis-à-vis du peuple ;

-        Le renforcement du combat sur l’obtention des conditions permissives d’élections transparentes, démocratiques et crédibles dans notre pays.

S’agissant tout particulièrement du recensement administratif qu’organise le pouvoir, la Convention Nationale du Front des Partis de l’Opposition Congolaise relève que, loin d’être un recensement administratif ordinaire, il est plutôt un recensement administratif spécial aux fins de dégager frauduleusement un corps électoral et procéder au découpage électoral.

Le Front qui s’insurge contre cette malice, exige du gouvernement la mise en place d’une commission mixte Pouvoir – Opposition pour l’organisation d’un recensement administratif spécial.

En ce qui concerne la situation en Côte d’Ivoire, la Convention Nationale reconnaît la victoire de monsieur Alassane Dramane OUATTARA à l’issue de l’élection présidentielle du 28 novembre 2010 et invite la communauté internationale à aider à la prise effective des fonctions par le président élu. Le Front en appelle au respect des droits humains par toutes les parties en présence.

Poursuivant son ordre du jour, la Convention Nationale a procédé au renouvellement des organes du Front à savoir :

-        Le Bureau du Collège des Présidents ;

-        Le Secrétariat Permanent ;

-        La Commission de Litiges et de Conciliation

Du Bureau du Collège des Présidents :

Ont été élus membres du Bureau du Collège des Présidents :

1.     Président : Rigobert NGOUOLALI

2.    Vice-Président, chargé de la communication, porte-parole du Front : Paul Marie MPOUELE

3.    Vice-Président, chargé des relations extérieures : Raymond Serge MVIRI

4.    Vice-Président, chargé des questions politiques et électorales : Dominique BASSEYLA

5.    Vice-Président, chargé des questions économiques et financières : Clément MIERASSA

6.    Vice-Président, chargé des questions de sécurité : Emmanuel BOUNGOUANDZA

7.  Vice-Président, chargé des questions sociales et droits humains : Anselme MACKOUMBOU – NKOUKA

Du Secrétariat Permanent :

Coordonnateur du Secrétariat Permanent : Jean Gilbert NITOU

Coordonnateur Adjoint : Raymond GAMBOU

Secrétaire Permanent chargé de la communication : Dominique NDANDOU-FOUFOUNDOU

Secrétaire Adjoint à la communication : Jean José KOMBO

Secrétaire Permanent chargé de l’administration : Simon MANGANA

Secrétaire Adjoint chargé de l’administration : Paul ABOMANGOLI

Trésorier : Claude Premier KIPEMOSSO

Trésorier Adjoint : Fulbert NGOULOUBI

Secrétaire Permanent chargé du protocole : Angélique NZENGUI

Secrétaire Adjoint chargé du protocole : Félicien MANIANGOU

Membres :

-        Jean Apollinaire TSIBA

-        Félix MBEDI

-        Lucien OKANA

-        Alain Marcel DIAKABANA LOUBASSOU

De la Commission de Conciliation et des Litiges

1.     Président : Clotaire MBOUSSA ELLAH

2.    Vice-Président : Alphonse NGOKO

3.    Rapporteur : Gilbert NGOKO

En ce qui concerne les questions diverses, la Convention Nationale a examiné la question relative à la conformité des partis à la loi n° 21-2006 du 21 août 2006 sur les partis politiques. Elle dénonce le caractère rétroactif de cette loi sur les partis politiques dont l’existence est antérieure à son adoption.

Avant de clôturer les travaux de la 3ème Convention Nationale, les partis membres du Front des Partis de l’Opposition Congolaise ont procédé à la signature de l’Accord Politique adoptée au cours de la présente session.

Les travaux de la troisième Convention Nationale qui se sont déroulés dans un climat de sérénité et de franche camaraderie, ont pris fin ce 10 avril 2011.

 

Fait à Brazzaville, le 10 avril 2011

La Convention Nationale

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

VERITAS 18/04/2011 10:57



Et ça continue..........on discute....on discute pour se donner "bonne conscience" et comme cela on n'agit pas....! SASSOU doit bien rigoler de vous voir ainsi. Comme cela vous n'êtes pas
dangereux pour lui et pour son régime!


Nos frères du Nord et du Nord-Est de l'Afrique sont beaucoup plus courageux: ils savent risquer leur vie et ça paye! VOUS, cela fait des années que vous discuter et "IL" est toujours là,
arrogant, montrant ses beaux costumes de Mikey.


Pendant que vous rédigez de long compte-rendus, bien écrits, avec force détails, "IL" continue à se servir dans les caisses de l'Etat et à se gaver! 


Mais peut-être achète-t-"IL" votre inaction discrètement? On va finir par le croire! Mais révoltez-vous! Vous savez bien qu'il n'y aura pas plus de transition démocratique avec SASSOU! Il est
comme BEN ALI, comme MOUBARAK, comme KADHAFI et les autres......


Les tyrans devront partir......Allons z'enfants!



  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf