Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 02:47

sassou_demon.JPGEn médecine, on nomme par métastases les cellules saines qui sont attaquées et gangrenées par une tumeur cancéreuse. Ces métastases quand elles ne sont pas soignées peuvent se développées et devenir des tumeurs encore plus virulentes que la tumeur souche

Ainsi, pour soigner un cancer, les médecins commencent par essayer de neutraliser la tumeur souche par le biais de la chirurgie, de la chimiothérapie ou des traitements médicamenteux, puis dans un deuxième temps, ils font la chasse à toutes les métastases pour les éradiquer.

Dans le cas du Congo Brazzaville, petit pays riche très endetté, situé au cœur de l’Afrique central et atteint par le cancer le plus foudroyant de notre époque qui est la CORRUPTION, la cellule cancéreuse souche se nomme Denis SASSOU NGUESSO.

Les métastases sont représentées par tous ces hommes d’affaires véreux nommés pompeusement opérateurs économiques qui tirent leurs substances du trésor public Congolais car sans le trésor public, ils n’existent pas.

Les métastases gangrenées qui se sont déjà transformées en tumeur cancéreuse sont répertoriés sur le site des nouveaux riches Congolais que chacun peut visiter en cliquant sur le lien suivant : http://congo-biensmalacquis.over-blog.com/

Certaines de ces métastases, gangrenées ou en pas sont devenus tellement nocives qu’elles méritent le prix Nobel de la corruption. Les techniques et les méthodes de corruption qu’elles ont mis en place au Congo Brazzaville devraient être enseignés dans toutes les facultés et dans les grandes écoles du monde entier. C’est au Congo Brazzaville qu’on trouve actuellement les meilleurs experts d’Afrique et peut-être du monde en corruption.  

Ces techniques vont de la disparition pure et simple en plein jour des tankers entier de pétrole comme dans le triangle des Burmudes, à l’assassinat commandité par les plus hautes autorités avec le concours des moyens de l’Etat comme ce fut le cas pour Bruno OSSEBI.

Si certains cherchent à exonérer la cellule souche c'est-à-dire M.SASSOU NGUESSO de ses responsabilités en invoquant son entourage ou le système, ils oublient qu’aucun système ne se met en place tout seul. Un système quel qu’il soit (politique ou social) à besoin des individus pour être mis en place, pour prospérer et se pérenniser ; là comme ailleurs, il n’y a rien de spontané ; les choses doivent être pensées pour être mis en œuvre de manière méthodique. La responsabilité individuelle ne doit jamais se caché derrière le système ou l’Etat

Puisque le chemin de l’Avenir est suspendu à l’accession de point d’achèvement de l’initiative en faveur des Pays pauvres très endettés, il est légitime de se demander où sont passés les fonds souverains du Congo Brazzaville ? où est l’argent des épargnes budgétaires cumulées au profit des générations futures ?

Les opposants et les députés-nommés, au cours des interpellations et des questions d’actualité ne cessent de demander au gouvernement donc indirectement à SASSOU NGUESSO de leur communiquer le numéro de compte de ces fonds souverains … sans succès

Le FMI et la Banque Mondiale ne sont pas coupés du monde ; non seulement nos mails et nos articles leurs parviennent, mais en plus ils ont des représentants au Congo Brazzaville

Ces institutions savent mieux que quiconque ce que vivent les Congolais. Même si les fonctionnaires de la Banque Mondiale et du FMI peuvent être corruptibles, ils ne peuvent pas fermer les yeux et signer des chèques en blancs pour valider les caprices de SASSOU NGUESSO sans contre partie alors que dans le même temps un pays comme le Mali dont le sous sol est beaucoup moins riche que celui du Congo Brazzaville, fait des efforts de bonne gouvernance tous les jours et rembourse péniblement ses dettes sans sollicité l’accession au plan PPTE

-        Le FMI acceptera-t-il qu’un pays qui souhaite accéder au point d’achèvement de l’initiative en faveur des PPTE ait des ministres et des parlementaires qui perçoivent des émoluments faramineux non imposables (4 000 000 F.CFA/mois) et qui bénéficient de plusieurs avantages ?

-        Le FMI continuera-t-il de tolérer que des officiers supérieurs et des magistrats perçoivent des salaires exorbitants alors que le reste des travailleurs ont des salaires de misère (150 000 F.CFA/mois pour un médecin) depuis plus de deux décennies ?

-        Le FMI et la Banque Mondiale auront-ils le courage d’imposer à SASSOU NGUESSO un véritable dialogue avec tous les enfants du pays, seule solution pour un redémarrage effectif du Congo comme François MITTERAND avait conditionné l’aide au développement au multipartisme ?

Ce que M. SASSOU NGUESSO aurait pu faire pour rapprocher le Congo Brazzaville des standards internationaux, serait la réduction du train de vie de l’Etat en évitant les dépenses inutiles comme le font tous les autres dirigeants du monde civilisé.  

Diminuer les émoluments de ses ministres, de ses parlementaires (les soi-disant élus du peuple) et de réduire les salaires des ses officiers supérieurs et de ses magistrats ; là il aurait été crédible…

La nouvelle frontière au Congo Brazzaville se situe entre ceux qui peuvent et ceux qui ne peuvent pas, autrement dit entre les riches et les pauvres ; faut ‘il s’en réjouir ou en pleurer.

Assurément la vraie maladie du Congo Brazzaville n’est plus le tribalisme malgré toutes les guerres et les souffrances que ce fléau continu a générer. Le cancer qui ronge à petit feu le Congo Brazzaville est bien cette CORRUPTION qui détruit le tissus social et réduit à néant les intelligences et les efforts des plus brillants de ses enfants.

Les routes ne tiennent que le temps d’une saison de pluie, les édifices son livrés sans budget de maintenance ou de fonctionnement et surtout sans formation des hommes, les logements en constructions tant vantés ne sont pas inaccessibles pour 95% de la population ; dans ces conditions, chacun peut spéculer sur le temps que durera les usines clés en main promis par l’industrialisation et par le chemin d’avenir…..

La pauvreté du Congo Brazzaville est avant tout structurelle et spirituelle, elle est caractérisée et marquée par le manque d’amour, le mépris des autres, et ceci se traduit dans le comportement de SASSOU NGUESSO qui n’aime pas son peuple

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf