Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2010 6 27 /02 /février /2010 16:25

cabinda logoCommuniqué de Presse N° 202

Le Front de Libération de l’Etat du Cabinda tient à informer l'opinion publique internationale de

la situation catastrophique que vit le peuple cabindais depuis surtout, le départ des journalistes étrangers et des délégations qui ont participé à la CAN 2010.

Comme l’avait déclaré un Général angolais qu’après la CAN, qu’il allait nettoyer Cabinda et raser tout cabindais qui prononcera ou pensera à l’indépendance. Nous estimons qu’il est en train de réaliser actuellement son génocide en plein air et a transformé Cabinda en la plus grande prison du monde.

L’Histoire retiendra tous ces massacres de civils innocents que l’armée angolaise est en train de faire sans que la communauté internationale ne dise mot, pourtant toutes les chancelleries étrangères savent très bien ce qui se passe en ce moment.

Le régime terroriste de Luanda ne respecte aucunement les droits de l’homme et va jusqu’à violer des femmes cabindaises devant leurs enfants et leurs maris afin de toucher leur amour propre.

Des milliers de civils sont emprisonnés suite à des arrestations arbitraires et arrachés de leur lit la nuit à 3 heures du matin par les militaires angolais. Beaucoup d’autres ont fuit dans la forêt afin d’échapper aux terroristes angolais qui sont en train de terroriser les femmes et les enfants sans défense.

Des milliers d'arrestations arbitraires, emprisonnés à ce jour AU CABINDA, on a Maître Francisco LUEMBA, Padre Raul TATI (Ancien Vicaire du Cabinda), Maître Martinho NOMBO, Belchior Lanso TATI, Pedro Benjamin FUCA, José Zeferino POATI, Antonio NITO, Marcos MAVUNGO, Alberto NSUAMI, Pedro Maria Antonio GOMES, Esperancça Cerila TATI.

 

AU CONGO BRAZZAVILLE : NGOMA Benjamin BOUNDJI, NGOMA Mangila Dieudonne BOUNDJI,

Colonel Cosmas NZAOU, Antonio Vicente, Alphonse MBINGI, João KIBINDA, Alexandre MABIALA, João MAKUNDU, Emmanuel NGOMA GOS, Pedro Maria Antonio GOMES etc...

Ces actes ont été dénoncés à deux reprises par Human Rights Watch, par d'autres ONG et par la déclaration du Vice-président du FLEC.

Nous appelons la Croix Rouge internationale d'intervenir auprès de ces prisonniers pour voir les

conditions catastrophiques de leur détention ainsi que les tortures physiques et morales qu'ils subissent.

L’armée angolaise détruit toutes les plantations des cabindais pour les laisser mourir de faim ainsi

que ceux qui n’ont pas été arrêtés. Cet acte n’est pas digne d’un état qui se dit civilisé en 2010. La chasse aux cabindais se déroule aussi au Congo Brazzaville et au Congo Kinshasa sans que la souveraineté de ces pays ne soient respectée…

L’Angola est un vrai Etat terroriste au vrai sens du mot. Le mitraillage du bus transportant des joueurs togolais le 8 janvier dernier s’est avéré d’après les journaux spécialisés, ainsi que certains responsables angolais qui veulent garder leur anonymat (pour fanfaronner) et les chancelleries étrangères n’est qu’un scénario réalisé par les militaires angolais et prémédité de toute pièce.

Cet acte odieux avait pour but de coller l'étiquette de terroriste au FLEC. Mais cela n'a pas marché. L'Angola a craché en l'air et a eu le crachat sur la figue (d'après deux journaux belges).

Même l’assassinat de l’icône de football anglais Emmanuel ADEBAYOR était programmé, mais n’a pas eu

lieu grâce au refus de ce dernier lors de son évacuation en dernière position, de mettre un repère sur sa tête (tee shirt) qui serait reconnu par un sniper angolais caché dans la forêt.

Cette opération avait pour but de créer une situation de choc dans la communauté internationale et mettre sur le dos du FLEC tous les médias.

Aucune enquête n’a été faite et aucun éléments n’a été présenté à la communauté internationale à ce jour par les angolais ni aux journalistes et jugé afin de déterminer les responsabilités de chacun…

Nous connaissons très bien les méthodes de désinformation et de manipulation du MPLA. Il n’est plus à présenter dans ce domaine.

Le MPLA, depuis des années crée de faux FLEC qu’il finance pour lutter contre le vrai FLEC de Nzita Tiago Henriques qui est enraciné dans toute la population cabindaise et la diaspora.

Ce FLEC est le seul qui représente le peuple cabindais et le seul qui arrachera son indépendance.

Toutes les devises de l’Angola sont déposées dans les banques portugaises (ce qui a été dénoncé

vivement par le Président de l'UNITA) afin d’avoir le soutien aveugle du Portugal qui est le grand responsable de notre malheur et le peuple portugais qu'on respecte, le sait très bien.

Le Portugal doit savoir que l’Angola est de Cunene à SOYO. Le Cabinda appartient au peuple cabindais.

Le Portugal doit s’occuper de ses problèmes financiers dans le cadre de l’Union Européenne au lieu de

pérenniser la colonisation en Afrique par l’intermédiaire de l’Angola. Les responsables portugais qui jouent un rôle très important dans le drame du Cabinda à ce jour, devrait relire l'Excellent travail : Angola é nossa ! écrit par le portugais Antonio Barreto, dans le Journal Publico du 13 Avril 2008.

Ce travail est un témoignage d'un homme qui a vécu et vu l'Holocauste en Angola. Ce livre met en évidence le retour massif des portugais en Angola pour le contrôle de l'économie angolaise... et le Cabinda subit le même retour au intérêts sans limite et le rôle néfaste du régime portugais ainsi que son silence amère et le blocage du cas du Cabinda auprès de l'Union Européenne.

Le FLEC demande à la communauté internationale de faire ce qui a été décidé pour le Timor, le

Kosovo, la RASD, la Palestine et le référendum au Soudan… pourquoi 2 poids 2 mesures…La justice est pour certains et non pour d’autres dans la même situation. Pour vous le pétrole de Cabinda vaut mieux que le peuple cabindais !

Le FLEC informe la communauté internationale des visées expansionnistes de l’Angola qui projette d'occuper illégalement la partie qui sépare l’Angola du Cabinda. Cette zone large de 64 km est un

territoire de la R.D.C depuis plus de 120 ans. Une autre région du Bandundu appartenant aussi à la RDC est colonisée par l’Angola qui exploite les mines de diamants en chassant tous les habitants congolais de force.

Le Bas-Congo est occupé aussi par l’Angola sans aucun respect du peuple congolais. L’Angola est un colon régional qui menace toute l’Afrique Centrale. La communauté internationale ne peut pas rester silencieuse pour ses intérêts en occultant la souffrance des peuples et les massacres de civils innocents.

Dans cette région les droits de vie sont inexistants et l’environnement complètement souillé par le pétrole exploité par Chevron, Total-Fina, Agip. Chez vous c’est vert, mais chez nous c’est noir pollué, mais qui est responsabilité de ça !

Le FLEC vous demande de prendre toutes vos responsabilités afin d'éviter la continuité du sang, surtout cabindais qui coule depuis 35 ans.

Le FLEC est disposé à trouver toutes solutions au drame du Cabinda et est ouvert à toute négociation

politique réelle et équitable. Nous appelons l'ONU à organiser une conférence internationale sur le Cabinda.

 

Fait à Cabinda le 26 Février 2010

Le Comité Central du FLEC

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf