Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 avril 2011 1 11 /04 /avril /2011 11:18

Léon-Juste IBOMBO

Léon-Juste IBOMBOProgramme du candidat Dénis SASSOU NGUESSO à l’élection présidentielle de juillet 2009, "le Chemin d’Avenir" est un ensemble d’actions cohérentes se résumant à faire de la République du Congo, un État émergent où le mieux vivre et la prospérité seront accessibles à tous.

Le Chemin d’Avenir vise à répondre à l’urgence sociale et à l’exigence du développement global du Congo Brazzaville. Il se décline en deux points principaux : la modernisation et l’industrialisation, et pose ses jalons le 14 août 2009, lors de la prestation de serment du Président de la République : "J'ai élaboré le projet de société, le Chemin d'avenir, en réponse à votre forte demande".

Cette forte demande sociale du peuple Congolais, Denis SASSOU NGUESSO, l'a personnellement vécu et apprécié lors de son périple d'avant les élections dans tous les Départements ; aussi s'empresse-t-il d'ajouter : "Qu'il soit clair pour tous que le peuple ne veut pas et ne doit pas être conduit sur le chemin d'avenir par des dirigeants sans scrupule, ni vertu. De même que le peuple ne veut plus et ne doit plus être mené par des Hommes qui ne donnent pas le meilleur d'eux-mêmes pour le servir".

L'adhésion est populaire, jamais un discours d'investiture d'un Chef d'État Congolais n’avait recueilli autant l'unanimité de toute la classe politique. Le premier gouvernement du Chemin d'Avenir est attendu avec émoi. Il arrive le 15 septembre 2009 avec un changement significatif, l'avènement de quatre pôles dirigés par des Ministres d’État, qui est apprécié mitige-ment, mais, l'ossature de la Nouvelle Espérance reste inchangée. Et pour cause, les négociations avec les institutions financières internationales sont à une phase ultime. Comment bouleverser la structure ?

La première épreuve du Chemin d'Avenir est remportée, c'est l'accession du Congo Brazzaville à l'Initiative Pays Pauvres Très Endettés. Une première depuis que les gouvernements successifs négocient avec les institutions de Brettons Woods.

Le peuple jubile une seconde fois, il attend de pied ferme le passage de l'espérance retrouvée à la prospérité soutenue ; plus de fardeau de la dette à payer, réaffectation des ressources dans les dépenses pro-pauvres.

Le discours sur l'État de la Nation d’août 2010 va en quelque sorte couronner cette joie des populations. Suite à ces succès, naîtra un nouveau néologisme en Afrique, "le Sassouïsme", parce que vraisemblablement l'homme marque son temps. "Parler vrai pour l'Afrique" livre programme en est une illustration.

Toutefois, malgré tous ces voyants au vert la société congolaise a du mal à suivre le rythme de cette embellie. Les mesures sociales prises ont du mal à être mises en œuvre par les Gouvernants, qui ont été indexés lors du discours fondateur du Chemin d'Avenir le 14 août 2009, "Ici, ce sont les gouvernants qui sont interpellés".

Les Pôles mis en place n'agissent pas au rythme des desiderata bien compris des populations. Le président de la République, Chef du gouvernement parle d'évaluation trimestrielle des ministres. Le concept sonne comme un couperet. Denis SASSOU NGUESSO veut des Ministres, des Directeurs Généraux et des autorités préfectorales, départementales et sous préfectorales, contremaîtres, sur le terrain et non dans les conforts des bureaux.

Les mesures sociales révolutionnaires ont été annoncées par le Chef de l'État, gratuité de la césarienne, de l'éducation de base et des manuels scolaires, du traitement du VIH SIDA et du paludisme pour les enfants de zéro à quinze ans, l'augmentation des salaires des fonctionnaires, lutte contre la vie chère etc. des moyens colossaux sont dégagés pour les différents programmes, mais rien n’y fait, ça coince quelque part. Même les municipalisations accélérées successives de Brazzaville n'ont pas atteint les buts escomptés.

Les parlementaires prennent la mesure du problème et se lancent aussi dans une volonté de contrôler plus assidûment le gouvernement. Cette annonce fait l'effet d'un boulet. Les réunions des quatre Pôles ne sont plus légions et n'apportent pas les solutions aux annonces du Chef de l'État. L'opposition Congolaise amorphe semble se réveiller, mais faute de vision alternative, elle n'est pas suivie par le peuple.

Denis SASSOU NGUESSO constant, revient à la charge et rappelle à ses ministres leur responsabilité par une lettre de cadrage en date du 08 mars 2011. Il indique que : "l'efficacité de l'action du gouvernement se mesure surtout à son aptitude à apporter des solutions concrètes et durables aux problèmes qui touchent à la vie quotidienne des citoyens".

Le gouvernement ne ferait-il pas assez ? Le message de vœux à la population du 31 décembre 2010 était clair, il faut résoudre les problèmes vitaux des populations : "Le progrès, c'est l'eau potable pour tous, c'est l'électricité pour tous, c'est l'assurance de la bonne santé pour tous, c'est la bonne éducation pour tous, c'est le logement décent pour tous et c'est l'emploi pour tous ceux qui sont en âge de travailler. Pour 2011, les politiques économiques et sociales sont élaborées et traduites dans la loi de finances que j'ai promulguée le 29 décembre dernier, après son adoption par l'Assemblée Nationale et le Sénat".

Sur le terrain, les choses s'exécutent, mais le peuple n'est pas tout à fait conquis. Le Chemin d'Avenir semble se bloquer, certainement l'idéologie ne passe pas trop. La lettre de cadrage présidentiel exige des ministres que leurs actions doivent être en profonde adéquation avec les attentes du peuple, conformément à l'esprit et à la lettre du discours fondateur du Chemin d'Avenir du 14 août 2009.

Le Sassouïsme qui marque des points dans le continent et même dans le monde a semble-t-il besoin d'un second souffle au Congo Brazzaville ?

Le discours fondateur du Chemin d’Avenir fut clair. Il faut des femmes et des hommes de vertus qui donnent le meilleur d'eux-mêmes pour servir la République et accompagner le Chef de l'État dans la mise en œuvre de sa vision.

En inspectant les travaux du chantier du pont sur La Mambili, dans le nord Congo Brazzaville, le Chef de l'État affirme que c'est un vieux projet qui date du premier plan quinquennal. Alors, à quand un programme national des infrastructures pour concrétiser la vocation de transit de notre pays.

Il faut interconnecter les Départements du Congo Brazzaville en route, ponts et aéroports. Vite un plan d'actions avec une affectation de quatre cents (400) milliards de francs CFA sur trois (3) ans et ce, en dehors de la Municipalisation accélérée. Le bigbang tant attendu tarde à venir, aussi la machine est quelque peu obstruée.

Il faut au Chemin d'Avenir un second souffle pour atteindre les objectifs de l'émergence. Remettons en route la machine du "sassouïsme", par l'avènement de ce changement de femmes et d'hommes attendus.

Mais aussi, par le ré aménagement de nos institutions, avec l’institutionnalisation d’un poste de Vice-président de la République chargé de la municipalisation et des gouvernorats, pour maximiser les zones économiques spéciales et la municipalisation accélérée, de lancer un grand programme de formation et de renforcement de capacités dans les secteurs de l’eau et l’électricité, les nouvelles technologies, l’agriculture et les ponts et chaussées.

C'est le second souffle indispensable pour que le Chemin d'Avenir amorce sa vitesse de croisière. Remettons les gaz pour moderniser et industrialiser le Congo Brazzaville, ce sont les fondamentaux du Chemin d'Avenir, au bout du quel, il y aura la prospérité, le mieux vivre et le mieux-être de chacun et de tous.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf