Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 22:48

La vraie fausse affaire Colonel BABA Macaire

ou le soit disant complot contre le Congo

L’intrigue de Jean Claude BERI & ses Pairs

 

Par Serge Edgard NGOUAKAMABE

  1. M. TALLAL (Patron de l’Hôtel Olympic Palace) est congolais d’origine libanaise depuis plus de 30 ans. Il a donc une filiation (femme, enfants, nièces et neveux) congolaise.
  2. M.TALLAL et famille sont titulaires réguliers de passeports congolais (diplomatique et ordinaires)
  3. Il y a environ 1 an, le Colonel BABA Macaire a été emmené à établir (en remplacement des anciens), en sa qualité de Directeur de l’Emigration, des passeports biométriques.

·         Il se trouve que le passeport biométrique nécessite prise d’empreintes au dépôt et confirmation d’empreintes à la restitution.

·         Trois (3) membres de la famille Tallal se trouvaient malheureusement au Liban lors de la restitution qui n’a donc pu être que partielle (en nombre).

  1. Il existe à la Direction Générale de la Sûreté du Territoire, des mallettes (simples ordinateurs portables)  pour la prise des empreintes des congolais de l’étranger (de pure souche ou de naturalisation) ; mais aussi pour des malades sans mobilité, des autorités (Jean Dominique OKEMBA par exemple), le Président de la république (si besoin il y a) et autres citoyens congolais dont la situation géographique ou l’état physique le recommanderaient.

Il sied de mentionner que ces mallettes n’ont rien de secret d’Etat ; elles ne contiennent non plus des codes nucléaires ni des données top secret : si elles sont "portables" c’est pour qu’elles soient transportées partout où besoin est.

  1. Monsieur TALLAL devrait se rendre au Liban pour une affaire de famille. Il téléphone donc au colonel BABA pour solliciter que la restitution des 3 passeports soit faite à l’occasion. Il faut mentionner que, pour ce voyage privé, le M. TALLAL, a eu à inviter plusieurs congolais qui l’auraient soutenu (assisté) lors d’un deuil et que, parmi ces invités, il y avait le Colonel BABA Macaire.
  2. Le Colonel BABA Macaire, non seulement décline l’invitation ; mais demande à M. TALLAL de se retourner vers ses supérieurs pour bénéficier de cette facilitation. Il commit à cet effet un technicien à la charge.

Pour mémoire, une telle opération a déjà pu se faire au profit des enfants d’un ministre vivant en France : ces enfants devraient continuer sur les USA et attendaient la restitution.

De la responsabilité du colonel BABA Macaire

L’honnêteté m’astreint à reconnaître que l’agent mis en mission, le Sergent MAGNOUMÉ est sorti du Congo avec une invitation (plutôt qu’un ordre de mission) : ce qui relève d’une erreur administrative blâmable : la suspension a été aussitôt prononcée (petite cause, grande conséquence !).

Toutefois, M. TALLAL que M. Jean Claude BERI refuse de citer dans son article (préférant prononcer un seul nom c'est-à-dire celui du maillon faible BABA Macaire; puisque que s’agissant du Colonel OBARA, il dit DGST et du Général NDENGUET, il dit DGPN…. Mais Denis SASSOU NGUESSO pour Président de la République : Dans mon métier d’analyste, on lit aussi entre les lignes) est prêt à dire sa part de vérité sur cette affaire. Il est le premier à reconnaître les démarches par lui menées et les validations (plutôt verbales) qu’il a reçues des hautes autorités.

De la gravité de la situation

Le Colonel BABA n’a jamais délivré de passeports congolais au sujets étrangers : je défie quiconque le prouverait que je marcherais en slip du Boulevard Alfred RAOUL au rond point Moungali le cas échéant.

En général, les congolais sont fiers être par exemple français d’origine étrangère, mais acceptent difficilement les autres congolais d’origine étrangère : M. TALLAL et famille sont des congolais d’origine libanaise et leurs premiers passeports ont été délivrés par les prédécesseurs de BABA Macaire (Colonel BAKALA et/ou Colonel NKOU).

Il n’y aucune gêne à proclamer la double nationalité de M.TALLAL ; se contenter de parler de "sujet libanais" c’est créer le flou soit même et déclencher une suspicion culpabilisante.

De l’article de Jean C. BERI et l’agitation de THALASSA

C’est une information incomplète et dangereuse de contenu : puisque Jean Claude BERI a des sources sûres, je le défie de publier les copies desdits passeports incriminés et dûment signés par BABA Macaire : seule caution de son article.

Monsieur BERI, comme le journal THALASSA qui, sans recouper l’information, a publié dès le lendemain : "Le Colonel Baba Macaire et le cercle OBA Pierre suspectés de déstabiliser le Congo", met les congolais dans l’angoisse en parlant de l’attentat du DC 10 de 1989 et du terrorisme libanais : je tolère leur amateurisme et pardonne leurs déviances – Ils ont besoin de paraître pour exister et de gros titres pour vendre : ce sont des prescripteurs sauvages dans mon métier (Marketing) – Loin de moi de les traiter de mal élevés, c’est juste qu’ils se servent de leur position pour influencer la compréhension des lecteurs et, probablement servir un intérêt implicite.

Ils peuvent déchanter, c’est de la prescription sauvage de petite portée : je suis désormais là.

De grâce, le Président de la république n’a pas besoin d’articles si plats pour le suivi de ses troupes.

Pour notre gouverne à tous, un passeport biométrique pour être délivré doit passer par la saisie, le contrôle, la vérification et surtout l’impression qui ne peut se faire qu’au Congo (c’est pourquoi, il faut 2 voyages pour délivrer par exemple des passeports aux congolais de France : 1 pour prendre les empreintes, et un autre pour restituer).

Cet ordinateur (mallette) ne peut pas imprimer un passeport, elle sert uniquement au prélèvement des empreintes : il n’existe au monde, pour le moment, aucun ordinateur - imprimante or un passeport s’imprime.

D’où vient la confusion

Une fois au Liban, M.TALLAL, sollicite que les techniciens fassent d’une pierre 2 coups ; qu’ils prélèvent les empreintes des autres membres de sa famille pendant qu’ils y sont (c’est comme remplir un formulaire de demande de visa ; vous n’avez pas la garantie d’obtenir le visa). Le Sergent MAGNOUMÉ l’a fait.

Les documents confisqués à l’aéroport sont simplement des formulaires de demande de passeport remplis et assortis des photos des supposés congolo – libanais ; lesquels formulaires devraient suivre le cours des protocoles de délivrance de passeport sus cités.

Où en sommes – nous aujourd’hui

Le Colonel BABA est en prison militaire au camp 15 août dans des conditions inhumaines (ayez l’honnêteté de publier les photos que je vous ai envoyées). Il est seul. Il a été arrêté le 1er décembre après une perquisition illégale de sa maison (porte démolie) ; ses enfants lui ont téléphoné et demandé de se rendre à la DGST pour éviter une humiliation.

Le Colonel OBARA a signé un billet d’écrou pour 30 jours flexibles (à la hausse) alors que le problème avait déjà été transmis au Procureur AKIELE qui a, à son tour instruit le Juge ITOUA.

Maître MOUKENGUE, Avocat à la cour, a été vilipendé le 2 décembre parce qu’il est passé rendre visite au colonel BABA lorsqu’il était encore à la DGST (alors que même un assassin a droit à un avocat). A quoi ça rime tout ça ? Eh oui, j’ai contracté 2 avocats pour le colonel BABA Macaire. Et j’en contracterai encore 4 autres.

J’irai rencontrer le Ministre de la justice et les Droits de l’Homme pour les conditions de détention d’un colonel opprimé sur une affaire vide. Ma démarche est légaliste malgré tout.

Maître ESSOU, Avocat à la cour, a du ce matin 4 décembre faire entendre le droit aux militaires pour qu’on laisse le colonel BABA répondre à la convocation du juge d’instruction. Qui a dit que le règlement militaire est au dessus de la loi fondamentale ?

Au final, le juge a demandé que l’immunité de l’officier de police judiciaire qu’est BABA soit d’abord enlevée avant de l’entendre : la ruée vers l’objectif inavoué a commencé.

Il est reparti ce midi du 04 décembre croupir dans les geôles insalubres du camp 15 août (cf. photos).

De mon point de vue

Au risque de ne pas me tromper, le colonel BABA Macaire est victime d’un règlement de comptes voire un harcèlement administratif  (abus de position) qui ne dit point son nom, il est un fusible à faire sauter sans court-circuit : tous les juristes ont déclaré que le dossier BABA est vide, on ne comprend pas que OBARA s’obstine à le punir. Le colonel OBARA ne s’est d’ailleurs jamais intéresser au fonctionnement de ces ordinateurs (portable)

Si vous demandez à n’importe quel officier de vous faire une liste de 10 cadres de police intègres : je déménage du Congo si le nom de BABA n’y figure pas. C’est une cabale qui vise à salir l’image d’un officier droit et compétent : je parle de toutes les communications mensongères du genre celle de M. Jean Claude BERI et je m’engage dès aujourd’hui dans la guerre de communication contre lui et ses pairs (pseudo sources sûres)

J’ai écrit ces lignes avec le cœur, tous ceux que j’ai nommés sont vivants. Pourquoi la DGST n’entend-elle pas M.TALLAL (il est présentement au Congo, il vaque à ses occupations, il ne se reproche de rien, mes sœurs l’ont d’ailleurs rencontré pour en savoir plus : pour ceux qui insinuent que BABA Macaire est corrompu, c’est que TALLAL est corrupteur – Il est libre c’est qu’il n’y a ni corrompu, ni corrupteur. CQFD.

Pourquoi le Ministre de l’Intérieur n’entend-il pas DENGUET et OBARA s’il y a vraiment haute trahison, complot, conspiration terroriste ou corruption transnationale ou policière ?… (Ah M. BERI ! Pitié Thalassa !) : Pourquoi contribuer à déshonorer un Monsieur de la Police Congolaise sans preuve aucune ? Peut-être que vous en avez reçu mission ; alors de qui ? Et moyennant quoi ? Tout le monde n’est pas ce que vous pourriez vous-mêmes être !

La vérité est têtue, j’espère que THALASSA, Jean Claude BERI et ses parrains reconnaîtront, à la lumière de cette affaire qu’ils ont échoué ou failli à un devoir républicain ; celui de l’authenticité de l’information.

J’en appelle à la sagesse du Chef de l’Etat, Général d’Armée, Chef suprême des Armées ; pour qu’une commission indépendante présidée par le Ministre de la Justice soit mise en place  pour gérer cette affaire.

Je suis persuadé comme de l’existence de Dieu, que des gens malintentionnés cherchent à flouer le management du Président de la République et le pousser à entériner une décision injuste et préméditée: la vox populi, la vraie, réclame la même chose.

Si le colonel BABA a comploté réellement contre son pays, il faut qu’il aille en prison pour la vie ; ce serait la seule décision … S’il est innocent  telle est ma démonstration, il pardonnera, je lui reconnais une certaine chrétienté. – Il m’a regardé droit dans les yeux et m’a dit "si j’avais délivré des passeports aux étrangers, ce n’est pas ici qu’on m’emmènerait... c’est ma carrière qu’on cherche à détruire"

Ceci n’est pas un tract, il est écrit par moi. Je suis :

Serge Edgard NGOUAKAMABE

Diplômé d’Etat en Marketing,

Spécialiste de l’image de marque

Analyste des comportements socioéconomiques

Elu local de Brazzaville.

BABA Macaire est mon Père Nourricier,

J’ai déjà perdu mon père - géniteur sur un complot ourdi par des douaniers de l’ère KIBAMBA en 1995, le 15 février : j’ai le droit d’avoir peur. 

Que le Seigneur bénisse ceux qui veulent du mal à mon Père !

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Charles BOKILO 08/12/2009 17:36



Mr  NGOUAKAMABE en s’en prenant à Jean Claude BERI et TALASSA, vous vous
 trompez de cible. Ils n’ont joué que leur rôle d’une presse qui dénonce les dérives d’un système. Bien au contraire, il faut leur dire merci. En
rendant public l’arrestation du Colonel BABA Macaire, cela va lui permettre de ne pas subir les mauvais traitements que d’autres congolais ont subi et
 certains y ont même laissé leur âme. C’est grâce à Jean Claude BERI et TALASSA que tous les congolais et l’opinion international à travers le net sont au courant de cette affaire et de cette arrestation. Vous devez vous
interroger pourquoi le Ministre de l’Intérieur, le Général NDENGUET, le Colonel OBORA ou le Colonel ALAKOUA ne communiquent-ils pas ?
 Ils doivent dire aux congolais et à l’opinion internationale, les griefs qui sont reprochés au Colonel BABA
Macaire et ses complices. Pourquoi  votre oncle fait-il l’objet d’un billet d’écrou de 30 jours flexibles (à la hausse) ?


Un billet d’écrou de 30 jours flexibles (à la hausse) délivré à l’endroit d’un officier
supérieur en l’occurrence un Colonel – Officier de Police veut dire qu’à terme une mesure de radiation lui sera signifiée, si ce n’est déjà prise.  Ceci veut dire que le problème du Colonel BABA
Macaire est géré directement par le Commandant en Chef de l’Armée et de la Police : SASSOU NGUESSO et de JEAN DOMINIQUE OKEMBA (Responsable du Haut Conseil de Sécurité).


Le Colonel OBARA, en signant le billet d’écrou, sert de courroie de transmission des décisions du Haut Conseil
de Sécurité et du Commandant en Chef. Il ne faut pas être aveugle pour comprendre ce mécanisme.


S’il y a eu acte de corruption ; le corrupteur et le
corrompu doivent être logés à la même enseigne.


Mr  NGOUAKAMABA, pour votre gouverne,
je pense que vous aviez compris que les protagonistes de cette affaire sont le Haut de Commandement de l’Armée et de la Police ayant à sa tête SASSOU NGUESSO, Le Ministre de l’Intérieur contre le
Colonel BABA Macaire et les autres.


Point n’est besoin de s’en prendre au journal TALASSA et Jean Claude BERI qui en faisant leur travail, souhaitent qu’il y ait toujours une presse libre qui dénonce tous les méfaits qui freinent l’épanouissement du peuple Congolais.


 Vous devez leur présenter des excuses.



nathalie 05/12/2009 21:17


Apres avoir lut avec toute mon attention votre article qui est tres bouleversant mon attention s'est aussi arreter sur la phrase a la fin de l'article ou vous parlez de la mort de votre pere(j'en
suis sincerement desole)et vous citez l'ere Kibamba??1995....pourquoi cette precision sur Mr Kibamba?


OKOUERE 05/12/2009 19:49



Saviez-vous  qu’un passeport fait partie des symboles
d’une république qu’on ne saurait attribuer avec légèreté.


Serge NGOUAKAMABE, à ce jour vous devez savoir que La Police est régie par le Code Militaire. Si vous aviez fait le service militaire, un
billet d’écrou de 30 jours indique qu’il existe de sérieuses présomptions contre le Colonel BABA Macaire car s’il s’agissait d’un problème de jalousie, ces supérieurs peuvent le relever de ses
fonctions sans pouvoir l’envoyer en tôle.  Le Colonel BABA Macaire n’a pas compétence ou attribution d’autoriser la sortie du territoire nationale à
quiconque des subordonnés sous sa tutelle.


 Il ne peut y avoir de facilitation pour un objet qui fait partie intégrante des
symboles d’un Etat. Dans la Police comme dans l’armée, tout ordre se fait par écrit et la
conditionnalité de sortie du territoire pour tout policier en fonction est subordonnée par un document signé par le ministre de l’intérieur : ORDRE DE MISSION ou AUTORISATION DE SORTIE DU
TERRITOIRE.


Pour Mr TALLAL, ce n’est pas le fait de résider pendant plus de 30 ans au Congo et que cela lui donne un droit pour faire établir des
passeports  congolais à tous les membres  de sa famille résidant au Liban. La nationalité congolaise ne
s’acquière pas de cette façon.


Si le dossier est vide, pourquoi les avocats de votre père nourricier n’ont-ils pas fait de déclaration publique pour démonter cette
affaire ? En plus, les avocats ont le droit de solliciter un droit de réponse auprès du journal THALASSA et le blog de Jean Claude BERI. La liberté de la presse y oblige.  Vous devez vous  montrer moins avare car les investigations sont en cours et votre père nourricier n’a pas encore
été mis à la disposition de la justice. Pour l’instant il s’agit d’une mesure disciplinaire prise par le Colonel  OBARA, le DGST.


Aviez-vous consulter le Code de déontologie de la Presse ou le code de procédure pénale pour savoir si vous aviez qualité pour ester ou pour
porter des démenties concernant un père nourricier ?



  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf