Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 février 2010 5 12 /02 /février /2010 18:00

Lutte contre les violences sexuelles : Une "mission irrésistible" pour MARGOT WALLSTRÖM

violLa nouvelle Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la lutte contre les violences sexuelles dans les conflits armés, Margot Wallström, s'est engagée mardi à se battre de manière plus cohérente et plus efficace contre le fléau, qualifiant sa tâche de "mission irrésistible".
"La violence sexuelle contre les femmes n'est pas culturelle, elle est criminelle", a-t-elle dit lors d';une conférence de presse à New York "Ce n'est pas une question proprement féminine, c'est une question de droits de l'homme", a-t-elle dit.
Introduisant la nouvelle Représentante spéciale, une politicienne suédoise qui défend depuis longtemps les droits des femmes, la Vice-secrétaire générale des Nations Unies, ASHA-Rose MIGIRO, a estimé que cette nomination était une étape majeure dans la protection des civils, dans les situations de conflit comme de post-conflit.
"Faire cesser les violences sexuelles dans les situations de conflit reste une priorité pour le Secrétaire général qui a appelé à des actions plus fortes de la communauté internationale pour prévenir la violence, protéger les individus, punir les coupables et soutenir les victimes", a-t-elle ajouté.
Le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, Alain Le ROY, a souligné que "dans la plupart des missions, nous sommes confrontés à cette très grave question des violences sexuelles".
En République démocratique du Congo (RDC), par exemple, les Nations Unies combattent ce fléau en intensifiant leur présence sur le terrain, en escortant les femmes dans les marchés ou pour aller chercher du bois et de l'eau, en développant des systèmes d'alerte et en travaillant avec les maires locaux. "Toutefois, ce n'est pas assez", a-t-il reconnu, mais dans des provinces comme les Kivus, où vivent 10 millions de personnes, "nous ne pouvons pas être derrière chaque arbre".
Margot WALLSTRÖM a indiqué que la RDC était l'un des premiers pays qu'elle visiterait et souligné que son principal défi serait d'être à la hauteur des attentes placées en elle, pour un mandat particulièrement large de seulement deux ans.

Elle s'est dite honorée, abordant cette nouvelle fonction avec humilité et enthousiasme. "C'est une tâche difficile et le mandat est court, mais c'est mission irrésistible pour moi en ce moment", a-t-elle confié.

------------------------------------------------------------

Gabon : 18 blessés dans des affrontements entre étudiants et gendarmes

gabon 18 blessésDix-huit personnes ont été blessées jeudi 11 février 2010 dans des affrontements à l'université Omar BONGO (UOB) de Libreville entre forces de l'ordre et étudiants qui réclament le paiement de leurs bourses, a appris l'AFP de source médicale.

"Nous avons traité 18 blessés. Aucun pronostic vital n'est engagé. Il s'agit pour certains de plaies superficielles et pour d'autres de blessures punctiformes (en forme de pointe) assez profondes. Ca a l'air d'être dû à des éclats", a déclaré à l'AFP le docteur Jean-Jacques ALLOGO, chef du service traumatologie des urgences au centre hospitalier de Libreville (CHL).

Des restes de dizaines de grenades lacrymogènes, mais aussi d'innombrables pierres et mottes de terre jonchaient le sol jeudi après-midi à l'entrée du campus, a constaté un journaliste de l'AFP en fin d'après-midi.

Les étudiants réclament depuis plusieurs semaines le versement de leurs bourses, un problème récurrent au Gabon. Normalement, en décembre, ils reçoivent un "trousseau scolaire" de 288.000 F CFA (440 euros), surnommé le "gros lot", puis ils reçoivent tous les 10 du mois 66.500 F CFA (100 euros).

Certains n'ont reçu aucune des ces trois bourses, d'autres le "gros lot", mais pas la bourse du mois de janvier et aucun n'a reçu la bourse pour février, qui était payable jeudi, selon les étudiants.

Vendredi, un "mouvement d'humeur est né vers 13 heures quand on a constaté qu'on avait toujours pas été payés", a affirmé un étudiant, s'exprimant comme ses camarades sous couvert de l'anonymat par peur de "représailles policières, mais aussi d'être expulsé de l'université ou de mauvaises notes aux examens".

"On est sous les tropiques ici. On vit vraiment avec la bourse. Nos parents n'ont pas les moyens de nous nourrir", a précisé un jeune de 24 ans.

"On a bloqué le portail d'accès à l'université. Aussitôt les gendarmes sont arrivés et alors que tout se passait pacifiquement, ils ont donné l'assaut, tirant des lacrymos partout, à la porte mais aussi à l'intérieur du campus", a raconté un autre étudiant sur les lieux.

"Nous avons répondu en lançant des cailloux et des pierres ramassés ici et là. Ce sont nos armes à nous", a dit un autre.

Sur l'avenue Léon MBA qui donne accès à l'université, des restes de pneus et de poubelles brûlées étaient visibles, de même que sur le boulevard Triomphal, non loin de là, et où se situent de nombreux ministères, l'Assemblée nationale, le Sénat, la mairie, et plusieurs ambassades.

Dans un communiqué lu à la télévision nationale en soirée, le gouvernement affirme que les étudiants ont "interdit l'accès à l'université" en même temps qu'ils ont érigé des barricades.

La force publique s'est heurtée à l'hostilité et la résistance (...) des étudiants.

Le gouvernement nie tout impayé des bourses : "les allocations de bourses sont disponibles à travers tous les réseaux du Trésor de Libreville. Chaque étudiant en possession d'une carte peut entrer en possession de son allocation".

---------------------------------------------------------

Centrafrique, la France ferme les yeux
fran-Afrique.jpgUn diplomate cache parfois l’âme d’un poète raffiné. Jean-Pierre VIDON, ambassadeur de France en Centrafrique, tresse des couronnes au président-putschiste BOZIZE. L’uranium du pays vaut bien cette courtoisie.
Est-ce le doux air de Bangui la coquette ? Ou la volonté de cajoler un pays où le géant français Areva se goinfre d’uranium ? À quelques mois des élections présidentielles centrafricaines pudiquement prévues pour printemps 2010, l’ambassadeur de France Jean-Pierre VIDON roule des yeux de Chimène pour l’actuel général-président François BOZIZE. Quitte à dresser, dans un télégramme diplomatique transmis le 14 janvier 2010, un tableau un brin idyllique du bilan de BOZIZE. Sans doute fâché avec les chiffres, VIDON évoque le quinquennat du Président. Quand BOZIZE trône depuis sept ans. Quinquennat, septennat ? Peu importe.

Quand on aime, on ne compte pas…

Encore plus sirupeuse se veut la description de son putsch en 2003, date où l’alors "chef d’état-major des armées se résout à prendre le pouvoir par les armes". Bien entendu, il "promet de rendre le pouvoir aux civils". Seules des manifestations massives "encore jamais vues à Bangui" ont convaincu le satrape "de revenir sur sa promesse initiale de ne pas se présenter".

Ô bonheur, le bonhomme est élu en 2005. Et le mandat, évidemment s’est bien passé. "La situation politique s’est apaisée (…) tandis que la situation sociale et sécuritaire considérablement améliorée à Bangui".  

Seuls bémols, les rébellions du nord du pays qui ont obligé la France à apporter un soutien militaire en 2006 et 2007 ; ou les "affres d’une trésorerie perpétuellement exsangue"… imputée aux précédents régimes. En revanche, pas un mot sur les éventuels crimes du putschiste légalement élu.

Sur les bords de l’Oubangui, on ne charrie pas pour si peu.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf