Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mai 2010 7 16 /05 /mai /2010 15:27

Blog à visiter absolument : http://sergeberrebi.over-blog.com/

-----------------------------------------

 

Grâce au groupe Total, l’Université Marien Ngouabi lance l’enseignement du pétrole

intellectuel.jpgL’université Marien Ngouabi va, désormais, dispenser des enseignements liés au pétrole. C’est le fruit d’un accord signé avec la société pétrolière Total E&P Congo et l’Association Total professeurs associés.

La cérémonie de signature de ce protocole d’accord a eu lieu à l’hôtel Phoenix, à Brazzaville, mercredi 12 mai 2010, entre le professeur Armand MOYIKOUA, recteur de l’Université Marien Ngouabi, Louis Roger TCHINIANGA, chef de division responsabilité sociétale et communication, représentant la direction générale de Total E&P (exploration et production) Congo, et Jean-Pierre CORDIER, président de T.P.A. (Association Total Professeurs Associés).

Avec le lancement des enseignements liés au pétrole, c’est un nouvel horizon qui s’ouvre pour les étudiants de l’Université Marien Ngouabi.

En effet, pays producteur et exportateur de pétrole, depuis le début des années 70, le Congo ne comptait pas, jusque-là, d’établissement d’enseignement supérieur en matière de pétrole. Ce vide est, désormais, comblé, grâce à un partenariat entre l’Université Marien Ngouabi, la société pétrolière Total E&P Congo et l’Association Total professeurs associés ; il n’est jamais trop tard pour mieux faire…

----------------------------------------------------------------------

Des passagers du train Roc détroussés

Les bandits ex-combattants, têtus comme des mules, sont toujours très actifs dans le Pool. Ils constituent, par leurs actes délibérés de banditisme, un casse-tête pour les pouvoirs publics, soucieux de rétablir l’ordre, la sécurité et la paix dans ce département meurtri par les conflits armés qui l’ont affecté.

Samedi 8 mai 2010, un groupe de bandits armés a encore sévi, cette fois sur le tronçon Matoumbou-Kinkala, en arraisonnant deux bus Coaster, à bord desquels se trouvaient plusieurs passagers. Ces derniers avaient voyagé dans le train Roc, en provenance de Pointe-Noire.

Ce train était, malheureusement, en détresse à la gare de Matoumbou. Fatigués, certains passagers ont, finalement, décidé de prendre la route. Mais, entre Matoumbou et Yokama, les bandits armés les ont braqués. Ils ont été dépouillés de leur argent et autres biens précieux. Le phénomène des coupeurs de route devient récurrent dans le Pool. Il est urgent d’y trouver une solution définitive. C’est une épine dans le pied du gouvernement.

------------------------------------------------------------------

L’argent destiné aux salaires des fonctionnaires a disparu

Les agents de l’Etat en service à Ngoko, une localité du département de la Cuvette, n’ont pas perçu à temps leurs salaires du mois d’avril. En effet, l’argent destiné au paiement desdits salaires a été volé, selon le percepteur du trésor public de cette localité, soit la somme de 780.650.000 francs Cfa environ.

Dans sa version des faits, le percepteur en question, un certain Fabien, affirme que cette somme a été soigneusement gardée dans une valisette, dans sa chambre à coucher. Mais, en rentrant chez lui, après une baignade, dans la rivière bordant la localité, il a découvert, avec stupéfaction, la porte de sa chambre défoncée par des inconnus.

Une enquête est en cours pour établir la responsabilité d’éventuels coupables. Heureusement pour les agents de l’Etat de Ngoko, l’administration départementale du trésor public a volé à leur secours, en assurant le paiement de leurs salaires. Affaire à suivre…

-------------------------------------------------------------------------

Cimetière de Loango: l’érosion travaille

Le cimetière de Loango, situé à quelques kilomètres de Pointe-Noire, la capitale économique du Congo, va disparaître, si l’on n’y prend garde, à cause de l’érosion marine. Chaque année, la mer avancerait de quatre à cinq mètres, dit-on.

Les érosions ont commencé en 2000. Plusieurs tombeaux avaient été déjà emportés par la mer. Et la semaine dernière, les pluies ont accéléré le désastre, en jetant, dans la mer, d’autres sépultures. Le manque de politique d’anticipation et le silence des autorités nationales inquiètent les populations.

Il faut souhaiter que le ciel ne se fâche plus. Le déplacement de ce cimetière est plus qu’urgent, au lieu d’attendre l’irréparable.

---------------------------------------------------------------------

Quand le perdiem pousse deux journalistes de Radio Pointe-Noire à en venir aux mains

Ils assuraient la couverture de la réunion des membres de l’Association des ressortissants de Mindouli, tenue à Fond Tié-Tié, un quartier du troisième arrondissement de la capitale économique.

Celui qui détenait l’ordre de reportage de la rédaction s’est dit surpris de retrouver, dans la salle, son confrère qui, selon lui, n’est pas ressortissant de Mindouli. Mais, celui-ci avait pour argument le fait d’avoir inscrit le sujet à la conférence de rédaction.

Donc, pour lui, il devait être désigné, de droit, pour couvrir cette manifestation. A la fin de celle ci, les deux confrères se sont disputés le perdiem qui leur était remis par les organisateurs. N’ayant pas trouvé de solution, ils en sont venus aux mains. L’un d’eux a été blessé.

Voilà qui n’honore pas la presse congolaise.

Une illustration parfaite de ce que nous avons diffusé sur les journalistes qui se font payer pour faire leur travail.

------------------------------------------------------------------------

Réussira-t-on à mettre la lumière sur le pactole saisi au domicile de Jean-Claude MAVOUNGOU ?

Dans notre édition du vendredi 7 mai 2010, (la Semaine Africaine), la rubrique "Coup d’œil en biais" a fait écho d’une affaire dont ont parle, de plus en plus à Pointe-Noire. Il s’agit des fonds saisis par sept gendarmes, au cours d’une perquisition au domicile de Jean-Claude MAVOUNGOU, au quartier Makayabou, dans l’arrondissement de Loandjili, le mercredi 28 avril dernier. Le procureur de la République s’est saisi de l’affaire et a commencé à entendre les gendarmes qui ont effectué la perquisition et leurs chefs.

Selon nos recherches, le montant saisi aurait été de 94 millions de francs Cfa. C’est dans la maison même, que les gendarmes avaient commencé à compter l’argent. Mais, à leur retour de mission, les sept gendarmes ayant fait la perquisition n’auraient présenté à leur chef que la somme de 80 millions de francs Cfa. 14 millions seraient soutirés en chemin. Pour les remercier de leur mission, le chef leur aurait rétrocédé 10 millions. Le reste des fonds devant être convoyés à Brazzaville, auprès de la hiérarchie. 50 millions seulement seraient présentés à Brazzaville dont 10 millions restitués à l’officier ayant transporté les fonds, en guise de remerciement à tous les gendarmes ayant contribué au succès de l’opération.

Très remonté, le procureur Christian OBA a ouvert une enquête pour mettre la lumière sur cette opération de perquisition qu’il n’avait pas ordonnée, mais que les gendarmes ont réalisée selon leur propre volonté. La version présentée devant le procureur, sans doute, pour éloigner son attention de la véracité des faits, est que la perquisition était faite, parce que la gendarmerie aurait été informée qu’il y avait des armes dans la maison de Monsieur MAVOUNGOU.
Colère de Madame MAVOUNGOU qui a fini par porter plainte contre la gendarmerie, pour violation de domicile. Elle aurait été présente, lorsque les gendarmes avaient perquisitionné la maison de son mari et saisi la malle qui contenait les 94 millions.

Dans certains milieux, l’on a appris que c’est un collaborateur de Monsieur MAVOUNGOU qui, mécontent d’avoir été mal rémunéré par le deuxième fondé de pouvoir du trésor public, qui purge, actuellement, une peine de 18 mois d’emprisonnement ferme à la Maison d’arrêt de Brazzaville, dans l’affaire Crépin KABA, qui aurait livré l’information à un sergent-chef de la gendarmerie, sur l’existence de malles d’argent dans sa maison au quartier Makayabou.

Le reste n’est plus qu’une histoire de "main basse" sur un pactole dont on ne soupçonnait pas l’existence, malgré le procès sur l’affaire KABA Crépin.
En tout cas, les langues se délient, de plus en plus, sur cette affaire dans laquelle ceux qui se sont partagés le pactole ont même acheté des véhicules 4x4 d’occasion à Pointe-Noire. Les autres, ayant le sentiment d’avoir été blousés, se mettent à parler.

Si la lumière n’est pas faite, c’est une affaire qui risque d’éclabousser l’image de la gendarmerie et il ne sert à rien de croire qu’elle peut être étouffée, puisque la famille de Monsieur MAVOUNGOU aurait demandé l’intervention des plus hautes autorités du pays. Le procureur OBA ira-t-il jusqu’au bout ?  A suivre…

------------------------------------------------------------------

Accusé de sorcier, il a été sauvagement tabassé par ses neveux

La population de Djiri, sur la route nationale n°2, a vécu des moments de stupeur, au début de cette semaine, comme cela se produit, de temps à autres, dans certaines localités du pays.

Un homme y a été sauvagement tabassé, par les enfants de sa propre sœur cadette, qui l’accusent de sorcellerie et d’être, donc, à l’origine de la mort de leur mère.

Le pauvre homme a été traîné à la place publique du village, où une pluie de coups de pilon et de bois est tombée sans ménagement sur lui. Sans défense, il s’est débattu, en vain, face à ses neveux déchaînés. Grâce à une caméra amateur, une personne a réussi à filmer l’horrible scène.

N’eut été l’intervention rapide de la police, le pauvre, grièvement blessé, aurait été, sans nul doute, expédié outre-tombe. Les auteurs de cet acte odieux seront-ils arrêtés et jugés ?

Dans notre République où l’on ne cesse de parler d’Etat de droit et des droits de l’homme, cela est une suite logique.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf