Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2010 2 07 /09 /septembre /2010 23:59

Les SMS permettent d’organiser les manifestations contre la hausse des prix

recherche-de-r-seau.jpgDes messages ont été envoyés à des milliers de Mozambicains sur leurs téléphones portables la semaine dernière pour protester contre la vie chère. Ces textos ont provoqué d’énormes rassemblements dans la capitale à Maputo la semaine dernière. Les émeutes contre la vie chère ont fait 13 morts et plus de 400 personnes blessés. Et la situation demeure explosive

Un SMS a mis le pays sens dessus dessous, la semaine dernière. "Mozambicain : prépare-toi pour le grand jour de grève. Manifeste contre la hausse des prix de l’électricité, de l’eau, des transports et du pain. Fais suivre ce message".

Ce petit texte a eu l’effet d’une bombe pour le gouvernement. En quelques heures, des milliers de personnes se sont rassemblées mercredi à Maputo pour contester la hausse des prix. Le gouvernement d’Armando GUEBUZA, président du Mozambique a augmenté le prix du pain, du pétrole et de l’électricité. Cette action doit permettre à la devise nationale, le metical, de retrouver une bonne valeur. Cette monnaie a perdu 43% de sa valeur en un an. Une déflation terrible pour un pays très dépendant de ses importations.

Les pauvres refusent de payer les erreurs du gouvernement et décident de se révolter par le biais de grèves. Les rendez-vous sont fixés par téléphone portable. Débordé par l’affluence record des manifestations qui se sont déroulées entre mercredi et samedi, les policiers ont utilisé des armes à balles réelles pour dissoudre le mouvement et retrouver le calme dans le pays. Les tirs ont fait treize morts d’après le dernier bilan officiel.

Le portable, arme de contestation

Le téléphone mobile permet aux pauvres de s’organiser pour exprimer leurs colères et leur désarroi face aux nouvelles mesures prises par le gouvernement à propos de l’inflation des prix. C’est la première fois que des manifestations sont organisées par ce moyen. "Il y a déjà eu des manifestations avant, mais elles n’avaient jamais été organisées par SMS", souligne un lycéen de 18 ans, Hares Serafim MULANGO, interrogé par l’AFP. L’accès à cet appareil est facile pour cette catégorie de population. Contrairement aux autres moyens de communications, les téléphones portables peuvent envoyer des SMS à un très grand nombre de personnes instantanément dans n’importe quel endroit.

"Les SMS sont pratiques parce qu’ils informent de situations qui peuvent se dérouler très loin", précise le jeune homme de 18 ans.

Ignorés lors des élections présidentielles, les pauvres utilisent le portable pour s’exprimer. D’après Joao PEREIRA, un militant qui dirige le Mécanisme de soutien à la société civile du Mozambique, "cette technologie est un nouveau moyen de donner une voix, un pouvoir, un moyen d’expression aux pauvres".

Le portable a servi aussi à critiquer la politique du président Armando GUEBUZA, au pouvoir depuis l’indépendance du pays en 1975. Malgré ces actions, le gouvernement a rappelé jeudi que la hausse des prix était inéluctable. Les pauvres semblent refroidis par les moyens utilisés par les policiers pour neutraliser les grèves. Depuis samedi, le calme règne sur le pays.

"Je suis désolé d'annoncer que le total des décès est passé de dix à treize", a déclaré le ministre de la Santé Ivo Garrido lors d'une conférence de presse.

"Vendredi, deux cadavres supplémentaires ont été transportés dans un hôpital de Maputo. Et un autre patient est mort la nuit dernière à l'hôpital central de Maputo", a-t-il ajouté.

Au total, 403 personnes ont été blessées dans les affrontements, dont six dans la ville de Chimoio (centre), a précisé le ministre. Les derniers blessés ont été transférés à l'hôpital samedi matin et aucune nouvelle victime n'a été comptabilisée depuis.

Les quartiers périphériques de la capitale Maputo s'étaient embrasés le 1er septembre à l'annonce d'une nouvelle hausse du prix du pain, consécutive à plusieurs augmentations du coût du pétrole, de l'eau et de l'électricité.

La police avait riposté en tirant à balles réelles sur les manifestants. Les affrontements s'étaient poursuivis pendant trois jours et étendus à d'autres villes, avant le retour d'un calme relatif ce week-end.

Lundi la police était déployée en masse dans les faubourgs pauvres de Maputo pour éviter toute reprise des émeutes. 65% des 23 millions d'habitants vivent sous le seuil de pauvreté, en dépit de la solide croissance que connaît le Mozambique depuis la fin de la guerre civile (1976-1992) qui a suivi l'indépendance de l'ancienne colonie portugaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf