Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2010 3 04 /08 /août /2010 16:33

minerais du sangLes minerais de l'Est de la République Démocratique du Congo ont acquis une très mauvaise réputation ces dernières années. Certains experts de l'ONU, les sénateurs ou les organisations des Droits de l'Homme les qualifient de "minerais de sang", allusion faite au financement des groupes armés par l'exploitation du coltan, à la maffia ou aux nombreux cas de fraude.

Le gouvernement américain vient de faire passer une loi interdisant le commerce des minerais provenant d’exploitants engagés dans des conflits armés, ce qui vise notamment les groupes armés en RDC où le gouvernement salue la mesure qui va décourager les combines de la guerre dans le pays

La réforme de Wall Street, bientôt promulguée par le président américain Barack OBAMA, contient une disposition visant à couper les vivres aux groupes armés qui s’enrichissent grâce au commerce de métaux servant à fabriquer des produits de haute technologie.

La mesure, insérée dans la masse de plus de 2300 pages du projet de loi de réforme financière adopté au Congrès, prévoit de tenter d’enrayer le commerce de quatre minerais utilisés notamment pour la fabrication de téléphone cellulaires.
"Les Congolais ont trop longtemps été des pions dans la lutte sanglante entre groupes armés, qui ont financé leurs violentes campagnes de terreur avec le produit d’une activité minière illicite" avait déclaré le représentant démocrate Howard BERMAN, président de la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.

Le projet de loi exige de la part des entreprises qui font des affaires en République Démocratique du Congo (RDC) et dans les pays voisins qu’elles déclarent aux autorités américaines où elles acquièrent l’oxyde, l’étain, le coltan, la wolframite et l’or. Le texte réclame également de la part de ces entreprises qu’elles conduisent des audits réguliers pour s’assurer qu’elles ne contribuent pas directement ou indirectement à un conflit armé.
En outre, il appelle le département d’Etat à élaborer une nouvelle stratégie pour traiter la question du commerce illicite de minerais et les liens avec les groupes armés.

A l’inverse des diamants, ces minerais ne peuvent être testés chimiquement pour déterminer leur provenance, ce qui complique la lutte contre ce genre de commerce. L’Est de la RDC a connu une série de conflits depuis les années 1990. L’exploitation des ressources du pays par des factions armées a été dénoncée régulièrement par l’ONU et les ONGS.
Le gouvernement de la République Démocratique du Congo a suivi avec le plus grand intérêt le vote d’abord au Congrès le 30 juin 2010, puis au Sénat américain le 15 juillet 2010 du projet de Loi appelé Wall street reform and consumer protection act également connu sous le nom de Financial reforma act.

Ledit projet de loi, outre qu’il prévoit d’enjoindre les compagnies pétrolières, gazières et minières immatriculées auprès de la Securities and Exchange Commission - ESEC - de publier leurs revenus et les paiements fiscaux qu’elles adressent à tous les gouvernements du monde, a le mérite de stipuler clairement que les compagnies dont les produits contiennent de la cassitérite, du coltan, de la wolframite et de l’or, seront tenues de faire savoir si ces minerais leur sont parvenus en provenance de la République Démocratique du Congo - RDC - ou d’un pays voisin à celui-ci ; auquel cas, les compagnies devront préciser les mesures qu’elles auront prises afin d’éviter que lesdits minerais proviennent de groupes armés qui endeuillent le pays.

Les minerais du Congo surveillés dans les téléphones américains

Par DONKAYEMBE

Votre téléphone mobile a-t-il fait couler le sang en Afrique? Les Américains devraient bientôt le savoir, une nouvelle loi obligeant les fournisseurs à révéler si leurs produits contiennent des minerais provenant de mines contrôlées par la rébellion au Congo-Kinshasa ou dans la région.

Cette démarche vise à priver les rebelles de fonds et les pousser à déposer les armes, avec le risque qu’un boycott ne prive des centaines de milliers de Congolais de leurs maigres revenus et ne déstabilise la fragile économie locale.

"Pour beaucoup de gens, c’est le seul moyen de subsistance", a prévenu Sara GEENEN, chercheuse à l’université d’Anvers en Belgique, qui revient d’un voyage dans les deux provinces du Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC).

Sont concernés par cette loi trois minéraux industriels : l’étain, le tantale et le tungstène, mais aussi l’or. L’étain est utilisé pour souder les composants électroniques du téléphone, et le tantale dans les condensateurs, élément vital en électronique. Le tungstène sert notamment à faire vibrer le cellulaire.

L’exportation de ces métaux depuis la RDC fait l’objet d’une campagne de mobilisation orchestrée par plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) depuis quelques années, un combat qui a porté ses fruits avec la mention des "minéraux de conflit" dans la loi sur la réforme de la finance promulguée par le président Barack Obama.

Si le Congo-Kinshasa dispose de vastes réserves de minerais, la pauvreté et la guerre font que l’extraction et le traitement restent manuels, et que la production est donc faible. Au total, le pays a produit 5% de l’étain mondial en 2008, selon l’institut de recherche spécialisé ITRI.

La quantité produite au Congo semble faible selon les critères internationaux mais ces minerais représentent une manne pour l’économie locale : ils feraient vivre un million de personnes, avance Nicholas GARRETT, un consultant payé par les gouvernements néerlandais et britannique pour étudier la question.

Les associations de défense des droits de l’Homme, les Nations unies et les chercheurs tels que Sara GEENEN reconnaissent que les mines financent les groupes rebelles, les milices et les éléments corrompus de l’armée congolaise, mais pour les universitaires, les associations ont trop insisté sur le lien entre minerais et violence.

"Les minerais sont utilisés pour financer la lutte armée, mais il ne s’agit pas de combats pour le contrôle des mines", analyse Laura SEAY, maître de conférence en sciences politique à l’université Morehouse à Atlanta, et spécialiste de la RDC. Les affrontements ont pour enjeu les droits sur la terre, le statut des réfugiés et les milices venues du Rwanda voisin qui ont afflué après le génocide de 1994, selon elle.

Sasha LEZHNEV, consultante pour l’organisation Enough Project qui milite pour empêcher de nouveaux génocides, reconnaît que les combats n’avaient pas pour origine les minerais, mais estime que les choses ont changé depuis. "Les minerais sont à la fois le principal motif et le carburant qui alimentent les flammes dans l’Est aujourd’hui. L’un des principaux résultats des opérations militaires de l’année dernière a été qu’un groupe armé a pris à l’autre le contrôle de minerais".

La loi américaine n’interdit pas le commerce des minerais de cette région mais impose aux entreprises de dire chaque année si leurs produits contiennent un des quatre "minéraux des conflits" du Congo-Kinshasa ou de neuf pays de la région par lesquels ils pourraient transiter pour être "blanchis".

S’il apparaît que des minerais proviennent d’un des dix pays concernés, les entreprises devront déterminer "avec la plus grande précision possible" la mine d’origine.

Mais elles pourront aussi apposer sur leurs produits l’étiquette "sans conflit" si elles arrivent à prouver qu’ils ne contiennent aucun minerai ayant directement ou indirectement financé ou aidé des groupes armés dans un des dix pays.

Le consultant Nicholas GARRETT s’inquiète de ce que les entreprises vont choisir la solution de facilité en renonçant aux minerais de cette région.

Sasha LEZHNEV reconnaît que la fin des exportations ferait plus de mal que de bien, mais le but d’Enough Project est de mettre en place une traçabilité de toute la chaîne et une certification de l’origine des minerais. De cette façon, plaide-t-elle, les acheteurs pourront continuer de se fournir auprès de mines "propres".

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf