Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 23:37

Un Nom Jeté en Pâture à la Vindicte Populaire

jean petroAu cours du mois d’octobre 2010, les lecteurs du journal "Talassa" et de certain web site qui traitent du Congo Brazzaville avaient eu droit à une série d’articles concernant l’ancien Bâtonnier National du Congo Brazzaville Maître Jean PETRO. Un internaute de Pointe-Noire, commentant un de ces articles sur internet est allé jusqu’à le considérer comme la partie visible de l’arbre qui cache la forêt que constitue la réalité du "dépérissement du système judiciaire au Congo Brazzaville"

Autrement dit, et à en croire cet internaute, maître Jean PETRO serait, à lui tout seul le condensé de tous les maux qui minent la justice congolaise, c'est-à-dire l’un des trois pouvoirs de notre pays. Magouille en tous genres, abus de biens sociaux, collusions, tribalisme, achat de vote, escroqueries en tous genres et même vols en bande organisé...

Le métier de journaliste est une activité qui consiste à collecter, rassembler, vérifier et commenter des faits pour les porter à l'attention du public à travers les médias. Le journalisme est parfois appelé "quatrième pouvoir" pour le rôle de transparence qu'il est censé avoir au sein d'une démocratie, jouant un rôle crucial dans la mise en œuvre de différentes libertés publiques, dont la liberté d'expression et la conscientisation des citoyens. Voilà pourquoi, comme tous les corps constitués, le métier de journaliste est soumis à une certaine déontologie dans tous les pays du monde.

Quand le journalisme ne sert plus qu’à détruire les individus sans le moindre commencement d’une preuve ou moyennant finance, alors il porte un discrédit total à toute la profession et surtout au "quatrième pouvoir" qu’il est censé incarné

Etant très intéressé à l’exercice et à la gestion de pouvoirs dans notre pays, nous nous sommes penché sur ce qui est passe de devenir "le cas PERTO"

Malgré nos nombreuses tentatives lors de la parution du dernier article en octobre 2010 sur sa responsabilité, nous ne parvînmes pas à obtenir la version de l’ancien Bâtonnier National. Cette fois ci également après notre contre-enquête et avant de diffuser cet article, nous avons tenté d’obtenir une déclaration de Maître Jean PETRO mais en vain. Sans nous bercer d’illusion, nous espérons qu’après la diffusion de cet article, Maître Jean PETRO sortira enfin du bois

Ne cédant pas au découragement, nous avons procéder à notre contre-enquête qui a été progressive. Elle a été menée au Ministère de la Justice du Congo Brazzaville, auprès des Avocats à Brazzaville, à Pointe-Noire et auprès de quelques Avocats congolais évoluant en France

Notre contre-enquête nous a permis de comprendre que l’affaire "Okouna" dont le journal "Talassa" fait largement écho trouve son origine dans un litige qui oppose Monsieur Christian OKOUNA à la société MagAlloy Congo SA.

Cette société exploite la Potasse dans la région Kouilou. Les personnalités que nous avons pu consulter nous ont renseignés que les relations entre Monsieur Christian OKOUNA et Maître Jean PETRO sont quasi familiales. Le premier appelle le second "Tonton" ; le second présente le premier comme étant son "neveu" et cela depuis leur rencontre en Afrique du Sud.

Ainsi, pendant plus de trois ans que dure la procédure, Maître Jean PETRO assiste Monsieur Christian OKOUNA juridiquement. Par ailleurs, il lui apporte toute l’assistance morale qu’au Congo Brazzaville un Tonton peut apporter à son neveu.

Le moins qu’on puisse dire est que cette assistance juridique a été efficace puisque la société MagAlloy Congo  a été condamnée à payer à Monsieur Christian OKOUNA plus de 200 000 000 de F CFA. Une première dans les annales judiciaires de la République du Congo. Monsieur Christian OKOUNA qui approche de la quarantaine est certainement devenu en quelques années un très grand spécialiste mondialement connu de la Potasse…

En septembre 2010, la société MagAlloy Congo paye la première tranche du montant des condamnations, soit le faramineuse somme de 1 500 000 dollars américains. Ce paiement est transféré dans le compte bancaire du cabinet de Maître Jean PETRO à Pointe-Noire. Celui-ci avertit immédiatement Monsieur Christian OKOUNA de l’arrivée des fonds et l’invite à se rendre à son cabinet afin de faire le point (curieuse manière pour quelqu’un qui veut détourner l’argent d’autrui). Monsieur Christian OKOUNA ne se présente pas à ce rendez-vous mais envoie plutôt ses parents.

Quelques jours après, répondant à un souhait du Ministre de la Justice Maître Emmanuel YOKA, l’ancien Bâtonnier National Maître Jean PETRO se rend à Brazzaville rencontré le Ministre pour évoquer ce dossier avec lui en présence de Maître Jean Prosper MABASSI, Bâtonnier de l’Ordre National des Avocats du Congo Brazzaville et d’autres fonctionnaires du Ministère de la Justice. Monsieur Christian OKOUNA, qui semble à l’origine de cette rencontre est absent. Un autre rendez-vous est fixé où l’on espère la présence de Monsieur Christian OKOUNA.

Maîtres MABASSI et PETRO prennent congé du Ministre Emmanuel YOKA et vont rendre visite à un parent de Monsieur Christian OKOUNA ; un homme d’affaire proche du pouvoir…

Il se dit au Ministère de la Justice et au Palais de Justice de Brazzaville que Maîtres Jean Prosper MABASSI et Jean PETRO ont eu la mauvaise surprise de se retrouver séquestrés dans les bureaux de cet homme d’affaire sous la menace d’un officier des Forces Armées Congolaises le tristement célèbre NIANGA MBOUALA autre parent de Monsieur Christian OKOUNA.

Alertée anonymement, une autorité militaire de Brazzaville parvient à faire libérer les deux avocats du coupe-gorge qu’est devenu l’hôtel Marina de Brazzaville où beaucoup de personne rentrent sans jamais en sortir…

Trois jours après cet épisode surprenant, une deuxième réunion a eu lieu au Ministère de la Justice. Cette fois-ci, Monsieur Christian OKOUNA est présent et, la réunion est présidée par le Directeur du cabinet du Ministre de la Justice, en présence des parents de Monsieur OKOUNA, dont l’officier supérieur qui avait tenté de séquestrer Maitres MABASSI et PETRO ; le sinistre NIANGA MBOUALA, Maître Jean Prosper MABASSI et Maître Joël PACKA l’actuel Bâtonnier du barreau de Pointe-Noire assistent également à cette réunion

Sans grande difficulté, apparemment, les parties ont signé un protocole d’accord censé régler définitivement tout désaccord entre Monsieur Christian OKOUNA et Maître Jean PETRO

Depuis le journal "Talassa" qui fait un large écho à ce protocole d’accord est activement relayer par Maîtres LABARRE et KALINA.

Signalons que Monsieur Christian OKOUNA a rejoint ces deux Avocats, anciens associés de Maître Jean PETRO dans leur croisade contre celui-ci. Tout cela sent le règlement de compte à moins que ça ne soit un besoin délibérer de nuire ; mais dans quel intérêt ?

Cette question entraine d’autres questions aussi intéressantes

-        Serait-ce le flot d’argent qu’il attend qui explique le comportement de Monsieur Christian OKOUNA à l’encontre de son "Tonton" qui lui aurait apporté un soutien sans faille, aux dires de certains hommes de droit au Palais de Justice de Brazzaville ?

-        Est-ce la meilleure façon d’exprimer sa reconnaissance à quelqu’un qui vous a soutenu pendant plus de deux ans ?

-        Un accord signé sous l’égide des autorités judiciaires peut-il donner lieu à une telle saga dans la presse ? (des avocats que nous avons consultés à Paris nous répondent que cela ne se fait pas dans un pays normal).

-        Quelle crédibilité accorder à l’intervention actuelle de Maîtres LABARRE et KALINA dont l’animosité contre Maître Jean PETRO n’est plus à démontrer ? Seraient-ils des simples récupérateurs ?

-        Que pensent Maîtres LABARRE et KALINA de la tentative de séquestration de leur Bâtonnier en exercice et de leur ancien confrère ?

-        Qu’attendent les fins limiers et les brillants investigateurs de la presse congolaise pour éclairer l’opinion sur la question de savoir si le propriétaire de l’immeuble "Ourson bleu" à Pointe-Noire est content des actes posés par Maîtres LABARRE et KALINA dans l’affaire de son immeuble ?

Il nous semble que précisément dans ce dossier il y a plus de chose à dire sur la décrépitude et la fuite en avant du système judiciaire congolais que dans le sujet traité dans cet article et qui fait l’objet d’un accord définitif entre les parties

Une question demeure : pourquoi tant de haine à l’égard de Jean PETRO qui n’est certes pas un saint mais sur qui on ne peut pas raisonnablement faire porter toutes les dérives et le chaos du système judiciaire congolais…

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf