Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2010 1 22 /02 /février /2010 18:44

Jocelyne LISSOUBA est-elle en train de nous trahir ?

Par Kovalin TCHIBINDA

Mme-lissouba.jpgDes rumeurs insistantes en provenance de Brazzaville annoncent l'arrivée de Jocelyne LISSOUBA au Congo Brazzaville dans les prochains jours. Il semblerait qu’elle soit conviée à la commémoration du décès de Madame Edith Lucie BONGO.

J'ose espérer que cela n'est qu'une rumeur fantaisiste orchestrée par le clan SASSOU pour se donner une image de rassembleur.

Madame LISSOUBA doit savoir que les démocrates et les résistants qui ont payé de leur sang pour la défense de la démocratie au Congo Brazzaville n'accepteront pas cette capitulation qui ressemble à une humiliation infligée au Président Pascal LISSOUBA et à tous les Congolais qui luttent pour la restauration de la démocratie.

Homme de conviction et de principe, le Président Pascal LISSOUBA aujourd'hui indisponible a toujours posé comme préalable à toute normalisation une vraie réconciliation nationale sans exclusive qui ne laisse sur le bord aucun fils du Congo. Les amnisties à la carte de SASSOU NGUESSO sont loin de cet objectif. Madame LISSOUBA, pour rester digne de son époux devrait respecter ce principe à moins qu’elle ne soit guidée par d’autres intérêts que ceux du combat politique pour la libération du Congo que son époux a toujours mené.

J'attire l'attention des LISSOUBISTES présents  au Congo Brazzaville de ne pas accepter cette imposture et de rester le plus loin possible de ce qui ressemblerait à la plus grande trahison de l’histoire politique du Congo. D’autres en leur temps l’ont fait au nom de la Paix et l’on sait le résultat que cela a donné. SASSOU NGUESSO et son clan n'arrêtent pas de sévir.

Le Président Pascal LISSOUBA n'est pas à vendre, ni à solder, encore moins à brader à SASSOU NGUESSO. Le président Pascal LISSOUBA appartient au Congo et aux congolais et à ce titre, sachez Madame LISSOUBA que vous n’êtes pas libre de faire ce que bon vous semble sans vous préoccuper de la souffrance des congolais.

Il y a certainement des endroits bien indiqués à travers le monde où vous pourriez à votre aise faire du tourisme sans que cela ne trouble, ni ne choque les esprits des congolais plutôt que de vouloir bafouer par votre présence la mémoire des vaillants congolais morts pour  la défense de leur jeune démocratie.

------------------------------------------------------------

Ouf ! Le Niger est sauvé

niger-tandjaLes partis d’opposition, le plus grand syndicat du Niger et les membres de la société civile ont annoncé, le 19 février 2010, leur soutien à un conseil gouvernemental militaire qui a enlevé le président Mamadou TANDJA la veille et suspendu une Constitution contestée.

Jamais un coup d’État n’est une bonne chose, mais Monsieur TANDJA a fait tellement de mal aux Nigériens que si ces maux peuvent être réparés, alors la démocratie peut avoir une chance d’avoir à nouveau gain de cause au Niger.

Environ 10.000 Nigériens étaient rassemblés samedi 20 février 2010 matin à Niamey lors d'une manifestation de soutien aux militaires qui ont renversé le jeudi 11 février 2010 le président Mamadou TANDJA.

Hommes, femmes, étudiants, chômeurs avait répondu à l'appel lancé la veille par la Coordination des forces démocratiques pour la république (CFDR), une coalition d'opposition, et étaient réunis devant le parlement, dans le centre ville.

Témoignant leur soutien au "Conseil suprême pour la restauration de la démocratie" (CSRD, junte), les manifestants arboraient en musique des pancartes "Vive le CSDR", "Vive l'armée nigérienne", et "Oui pour la restauration de la démocratie".

Le pays sahélien était plongé dans une grave crise politique depuis que Mamadou TANDJA, dont le dernier quinquennat s'achevait normalement en décembre 2009, avait décidé de se maintenir au pouvoir coûte que coûte, faisant adopter en août une nouvelle Constitution prolongeant son mandat.

La CFDR, qui organise le rassemblement, est une coalition de partis politiques, d'organisations de défense des droits de l'Homme et de syndicats qui s'est vivement opposée au maintien au pouvoir de Mamadou TANDJA.

Le président déchu, entre les mains de la junte qui affirme qu'il se porte bien, n'avait pas hésité à dissoudre le parlement et la Cour constitutionnelle pour arriver à ses fins et s'était attiré les critiques de la communauté internationale. Celle-ci a néanmoins condamné le coup d'Etat et réclamé un retour rapide des règles démocratiques.

Une mission internationale représentant l'ONU et les pays africains était en visite dimanche 21 février 2010 à Niamey. Le président de la CEDEAO, Mohamed Ibn CHAMBAS, dit avoir reçu des garanties des militaires putschistes. Des élections vont être organisées, aucune date n'est cependant précisée. Une nouvelle Constitution va être élaborée. Peu à peu, les militaires semblent s'imposer à la communauté internationale.

Quatre jours après son coup d’Etat, le commandant SALOU DJIBO ne s’est pas encore adressé à la nation. On ne connaît toujours pas les membres et la structure du Conseil suprême, l’organe dirigeant de la junte. Il ne s’est pas encore non plus entretenu avec la classe politique sur ses intentions, ce qui fait peur à certains leaders politiques nigériens, surtout que cet officier artilleur demeure un parfait inconnu pour ses compatriotes. Certains d’entre eux s’interrogent.

Mais à l’extérieur, on a l’impression que tout le monde s’en accommode : la CEDEAO (Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest), l’Union africaine, les Nations unies, la CENSAD (Communauté économique des Etats sahélo-sahariens), ou encore le Sénégal et le Nigeria. 
Le 20 février, le colonel DJIBRILLA HAMIDOU HIMA, dit "Pelé", l’un des hommes forts de la junte, a été bien accueilli par les chefs d’Etat réunis au sommet de l’UEMOA (Union économique et monétaire ouest-africaine), à Bamako. Sans forcer, les militaires de Niamey s’imposent à la communauté internationale.

Et tandis que le président déchu vient d’être installé dans une villa de la présidence, le commandant SALOU DJIBO, lui, affiche déjà les attributs du pouvoir d’Etat : grosse limousine noire avec le drapeau du pays, motards et véhicules d’escorte avec gyrophare
------------------------------------------------------------------------------------------------

L'opposition ivoirienne renaît
En Côte d’Ivoire, la semaine qui débute menace d’être une seconde semaine de manifestations. L’opposition réunie au sein du RHDP, le Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix, maintient ses mots d’ordre de s’opposer "par tous moyens" à la dissolution du gouvernement et de la Commission électorale chargée d'organiser le scrutin présidentiel.
Tel le phœnix, l’opposition ivoirienne renaît de ses cendres. On la disait moribonde, on moquait son impuissance, un quotidien à son propos osait même récemment ce titre : "Il n’y a rien en face" - entendez en face de Laurent GBAGBO.
En une semaine, l’opposition a prouvé le contraire. Se laissant porter par la vague que l’on a vue enfler à mesure que s’égrenaient les jours de la semaine dernière, elle maintient ses appels à manifester. Cette ola de tous les dangers a déjà fait couler le sang vendredi 19 février 2010 à Gagnoa.
Le fait nouveau, c’est "la colère des populations qui est montée d’un cran", observe le président du PDCI-RDA, Henri Konan BÉDIÉ. Quant aux morts de Gagnoa, l’opposition entend saisir, à fin d’enquête, la Cour pénale internationale.
Conscient du danger, Blaise COMPAORÉ accoure  à Abidjan. Médiateur dans la crise ivoirienne, le président burkinabé vient à la rencontre du président Laurent GBAGBO avec, pour objectif, la réunion d’un nouveau CPC, le Cadre permanent de concertation.
Organe suprême de décision de l’accord politique de Ouagadougou, le précédent CPC du 3 décembre 2009 était censé être le dernier avant l’élection présidentielle prévue fin février-début mars. La colère de l’opposition face à la double dissolution décrétée par le président Laurent GBAGBO de la Commission électorale indépendante et du gouvernement en a décidé autrement.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Trame 22/02/2010 19:34


Quelle rancune!!! Tout le monde peut rentrer au Congo. Excepté ceux qui ne veulent pas ou qui se croient menacés alors qu'ils n'ont aucune importance spéciale. Pfff


  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf