Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 20:48

sassou_demon.JPGSouvent, s’agissant de la République du Congo, l’expression "descente aux enfers" vient à l’esprit.
A l’aube des Indépendances, notre pays faisait pourtant partie des favoris pour le progrès et le développement. Le Socialisme scientifique, nous plaça pour longtemps sur une voie de garage, voire de l’isolement.

Tous ceux qui avaient contribué à notre long et silencieux déclin devaient disparaître définitivement avec la Chute du Mur de Berlin. Il n’en fut rien ! Jusqu’à l’Apocalypse des guerres civiles et des massacres à répétition. Les morts par dizaines de milliers, les viols, les pillages, des années scolaires blanches qui se succédaient les unes aux autres. Les joues qui se creusent, les ventres qui s'effacent et les ceintures que l’on serre. Seuls, les plus chanceux parvenaient à s'enfuir.
Cette destinée tragique d’une population toute entière, de Pointe Noire à Bétou, ne s’est jouée que pour satisfaire l’ambition et l’orgueil d’un homme. Pour sa jouissance personnelle, pour le bonheur exclusif de sa famille et celui d'un groupe restreint.

Tous ses besoins matériels ont été comblés au-delà de ses rêves et de son imagination de fils de paysans.
Son principal problème est aujourd’hui son image au travers de la Mémoire collective. Celle que nous avons tous de son parcours qui rejaillira toujours sur lui. Notre Mémoire de la boue et du sang qui collent à sa personne toute entière et que toute l’eau du fleuve Congo ne parviendra jamais à laver.
Après s’en être pris à l’arme lourde et automatique sur des populations civiles sœurs, l’homme reconnu comme un dictateur s’est armé de spécialistes pour s’attaquer à notre Mémoire, par un travail sournois et précis, il a entrepris de falsifier l’Histoire… L’Histoire contemporaine du Congo qu’il a marquée à jamais de son empreinte.
L’interview du jeudi 17 décembre, par Jean Pierre Elkabbach sur Europe1, entre dans ce schéma.

Récemment, les médias américains avaient remarqué que la République du Congo, petit pays africain, était celui qui avait la plus grosse facture de lobbyistes à Washington.

Les Fonds Vautour avaient été payés, alors pourquoi dépenser encore des millions de dollars ? Parce que cela relève de ce travail de ravalement de la Mémoire collective, celle des observateurs étrangers, celle des Institutions. L’Empereur SASSOU 1er, ne reculera devant rien et devant aucune dépense pour tout ce qui lui permettra de devenir l’égal des plus Grands et, pourquoi pas, de les dépasser. Il est clair que lorsqu’il affirme que "l’Afrique était le problème, elle est devenue la solution !"  il veut dire en réalité que c’est Lui la solution ! D’où l’importance de laver la boue et le sang qui collent encore aux pas et aux doigts d’un président deux fois putschiste.
Les livres, dont un avec une fausse préface, des bandes dessinées ont été publiés. Des réunions, des Sommets, sont sans cesse organisés à Brazzaville, mais les gens n'y viennent parfois que parce qu’ils ont été chèrement payés. Des espaces publicitaires dédiés à sa gloire sont achetés dans des journaux étrangers. Une multitude de sites internet ont été créés et même sur Google "la requête SASSOU" faisait l’objet d’un "lien commercial" qui vous dirigeait sur les sites "officiels". Cela fait partie de l’armada mise en place pour le "relooker" (changer la face) au regard du monde.

Tout est parfaitement réglé pour que rien du passé ne vienne remonter à la surface. Il faut effacer la trentaine d’années durant lesquelles les Congolais, dans l’indifférence Total, ont été excessivement maltraités ("quand les compteurs sont mal réglés" - Le FLOCH PRIGENT - à quoi bon faire du bruit). Les dizaines de milliers de morts dans nos guerres civiles à répétition n’avaient pas eu plus d'écho qu’un chien écrasé et mille fois moins que l’hernie discale de Johnny Halliday...
A Oyo, car c’est là que réside principalement le pouvoir maintenant, il a été décidé de les tuer une seconde fois. Tuer Nos Morts, ceux du Nord, ceux du Sud, qui gênent, qui encombrent, qui dérangent les ambitions folles du petit clan qui nous domine et qui nous écrase. "Les Dépêches de Brazzaville" consacrent maintenant la moitié de leur espace rédactionnel à la République Démocratique. Envisage-t-on une OPA, une annexion ?

Un proverbe arabe dit : "Pour devenir noble, il faut attendre que meurent tous ceux qui vous ont vu grandir."  
Beaucoup d’entre-nous sont déjà morts….
Notre Mémoire et notre Devoir de Mémoire sont devenus le principal obstacle aux nouveaux rêves de grandeur que nourrit "l’homme des Masses". Mais le devoir de Mémoire s’impose à tous. Aux Congolais et aux Etrangers. Pour les morts de la Shoah, pour ceux du génocide Arménien, du génocide Khmer, du génocide rwandais, etc.
Alors le raccourci qu’a emprunté M. ELKABBACH, lors de sa pseudo-interview, ne peut-il pas être assimilé à un délit ? Au-delà d’une insulte à tous nos Morts, son « affirmation mensongère » en une phrase est une réécriture de notre Histoire. Une négation d’une des parties les plus douloureuses de celle-ci : "Les électeurs vous avaient fait perdre la présidence de la République. Plus tard après cinq années de traversée du désert les électeurs vous ont redonné le pouvoir". Autrement dit :
"Vous aviez perdu les élections démocratiques en 1992 et après une traversée du désert de cinq années, vous avez été démocratiquement réélu en 1997 !"
Un Chef de Parti d’Extrême Droite en France avait été poursuivi et condamné parce qu’il avait affirmé que les "chambres à gaz avaient été un détail de la Seconde Guerre Mondiale". Toutes proportions gardées, ce "négationnisme" au moins par omission n’est-il pas grave lui aussi ? Le respect des Morts est au cœur de la tradition Bantoue, n’avons-nous pas le devoir de défendre leur Mémoire ?
Doit-on attendre, après tous les abus dont nous avons été et sommes encore victimes, qu’un Georges FRÊCHE vienne cracher à notre figure et nous traiter de "sous-hommes" comme si le terme "cons-golais" ne suffisait pas ?
Après la disparition de notre Frère Bruno OSSEBI, restée sans plainte et inexpliquée, allons-nous laisser sans suite, sur la première radio française et à une heure de grande écoute, par "une référence du journalisme", une "affirmation mensongère", insultante résonner à la Mémoire de nos Morts ?

Les Associations doivent vite réfléchir à ce problème et se mobiliser. Les Juristes congolais doivent en faire de même. Une action en Justice à Paris, car s’il y a eu délit il s’est déroulé à Paris, semble tout à fait justifiée. Cela devrait être une occasion d’apporter des témoignages sur nos morts, les viols et les tueries comme celle du Beach que "l’on" a réussi jusqu’ici à éviter.

SASSOU et ses complices veulent creuser des tombes encore plus profondes, faisons rejaillir à la lumière tout ce qu’ils voulaient y enfouir !
Il nous faut défendre nos Morts et veiller sur leur Mémoire ! Un Peuple sans Mémoire est un Peuple sans Avenir.

Partager cet article

Repost 0
Published by PatrickEric - dans Culture
commenter cet article

commentaires

  • : Mampouya.com
  • Mampouya.com
  • : Restauration de la Démocratie de l'Etat de Droit et de la Républque au Congo
  • Contact

  • Patrick Eric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya
  • Patrick Éric Mampouya

Recherche

Mes Héros : Mort Pour un Autre Congo

bruno-ossébighislin_simplice_ongouya.jpg

Congo : Textes Divers

2306_Bourses_etudes.pdf 2306_Bourses_etudes.pdf bilan matondo congo bilan matondo congo Bruno-OSSEBI.doc Bruno-OSSEBI.doc Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat-Exercice-2007.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Budget-de-l-Etat_Exercice-2008.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-des-Investissements-Miniers-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Code-Forestier-du-Congo.pdf Constitution-du-15-mars-1992 Constitution-du-15-mars-1992 Constitution du 29 novembre 2001 Constitution du 29 novembre 2001

Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting-Longbeach-Bermuda-Elenga-LTD.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting2.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting3.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Consulting4.jpg Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-HM-NKOSSA-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouakouala.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Kouilou.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-Madingo.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineVI-VII-KITINA.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-MarineX.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Nord.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-Mer-TP-Sud.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PEX.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf Contrat-Partage-PNGF-Contrat-PP.pdf D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc D-cret-n--2004-30-du-18-f-vrier-2004.doc  D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---5-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---56-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---58-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---60-du-31-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---64-du-3i-mars-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008---t5-du-n-f-vrier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008--3-du-11-janvier-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-n--2008-84--.-du-15-avril-2008.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-la-transparence.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf D-cret-sur-les-op-rations-des-services-de-l--tat.pdf decret-election-presidentielle.jpg decret-election-presidentielle.jpg decret_du_09_10_2008.pdf decret_du_09_10_2008.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Enl-vement-des-Stocks-de-P-trole-2005.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf Facture-d-Hotel-de-Sassou---N-Y.pdf

Feuilledecomptabilit-1.pdf Feuilledecomptabilit-1.pdf Guide du journalisme indépendant Guide du journalisme indépendant Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 1 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 2 Le Plan Mouébara au CMAS 3 Le Plan Mouébara au CMAS 3

Les-Sages-Mbochis.pdf Les-Sages-Mbochis.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Les-factures-du-fils-de-Sassou.pdf Statuts de T. I. France Statuts de T. I. France LISTEOP_C2G-EY.pdf LISTEOP_C2G-EY.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-Electorale-du-Congo.pdf Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-du-24-novembre-2001.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc Loi-176-2003-du-18-janvier-2003.doc LISTEOP_KPMG.pdf LISTEOP_KPMG.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf Note-Circulaire-AdministrateurSNPC.pdf okouna-petro jugement&plaidoirie okouna-petro jugement&plaidoirie PID-2006.pdf PID-2006.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf Pland-actionBonneGouvernancePool2.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf R-echelonnement-de-la-Dette-du-Congo-par-le-Club-de-Paris.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-Cofipa.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-de-la-Cour-des-Comptes.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-09-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-12-2006.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-KPMG-du-16-avril-2007.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf Rapport-TOFE-2005.pdf RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF RECOURNSo-0-132008-du-O3J-uin-2008.PDF Redevance-2006.pdf Redevance-2006.pdf Requ-te-en-annulation.PDF Requ-te-en-annulation.PDF Service-de-S-curit-.pdf Service-de-S-curit-.pdf SOCAPALM Exposé de la Situation SOCAPALM Exposé de la Situation Suivi-Bonus-2005.pdf Suivi-Bonus-2005.pdf